Tractatenblad van het Koninkrijk der Nederlanden

Datum publicatieOrganisatieJaargang en nummerRubriekDatum totstandkoming
Ministerie van Buitenlandse ZakenTractatenblad 1996, 285Verdrag

A. TITEL

Overeenkomst inzake de bescherming van Afrikaans-Euraziatische trekkende watervogels, met bijlagen;

's-Gravenhage, 15 augustus 1996

B. TEKST1

Agreement on the conservation of African-Eurasian migratory waterbirds

The Contracting Parties,

Recalling that the Convention on the Conservation of Migratory Species of Wild Animals, 1979, encourages international cooperative action to conserve migratory species;

Recalling further that the first meeting of the Conference of the Parties to the Convention, held in Bonn in October 1985, instructed the Secretariat of the Convention to take appropriate measures to develop an Agreement on Western Palearctic Anatidae;

Considering that migratory waterbirds constitute an important part of the global biological diversity which, in keeping with the spirit of the Convention on Biological Diversity, 1992, and Agenda 21 should be conserved for the benefit of present and future generations;

Aware of the economic, social, cultural and recreational benefits accruing from the taking of certain species of migratory waterbirds and of the environmental, ecological, genetic, scientific, aesthetic, recreational, cultural, educational, social and economic values of waterbirds in general;

Convinced that any taking of migratory waterbirds must be conducted on a sustainable basis, taking into account the conservation status of the species concerned over their entire range as well as their biological characteristics;

Conscious that migratory waterbirds are particularly vulnerable because they migrate over long distances and are dependent on networks of wetlands that are decreasing in extent and becoming degraded through non-sustainable human activities, as is expressed in the Convention on Wetlands of International Importance, especially as Waterfowl Habitat, 1971;

Recognizing the need to take immediate action to stop the decline of migratory waterbird species and their habitats in the geographic area of the African-Eurasian waterbird migration systems;

Convinced that the conclusion of a multilateral Agreement and its implementation through coordinated or concerted action will contribute significantly to the conservation of migratory waterbirds and their habitats in the most efficient manner, and will have ancillary benefits for many other species of animals and plants; and

Acknowledging that effective implementation of such an Agreement will require assistance to be provided to some Range States for research, training and monitoring of migratory waterbird species and their habitats, for the management of those habitats as well as for the establishment or improvement of scientific and administrative institutions for the implementation of this Agreement,

Have agreed as follows:

Article I Scope, Definitions and Interpretation

1. The geographic scope of this Agreement is the area of the migration systems of African-Eurasian waterbirds, as defined in Annex 1 to this Agreement, hereafter referred to as the “Agreement Area".

2. For the purpose of this Agreement:

  • a) “Convention" means the Convention on the Conservation of Migratory Species of Wild Animals, 1979;

  • b) “Convention Secretariat" means the body established under Article IX of the Convention;

  • c) “Waterbirds" means those species of birds that are ecologically dependent on wetlands for at least part of their annual cycle, have a range which lies entirely or partly within the Agreement Area and are listed in Annex 2 to this Agreement;

  • d) “Agreement secretariat" means the body established under Article VI, paragraph 7, subparagraph b), of this Agreement;

  • e) “Parties" means, unless the context otherwise indicates, Parties to this Agreement; and

  • f) “Parties present and voting" means the Parties present and casting an affirmative or negative vote; those abstaining from voting shall not be counted amongst the Parties present and voting.

In addition, the terms defined in Article I, subparagraphs 1(a) to (k), of the Convention shall have the same meaning, mutatis mutandis,in this Agreement.

3. This Agreement is an AGREEMENT within the meaning of Article IV, paragraph 3, of the Convention.

4. The annexes to this Agreement form an integral part thereof. Any reference to the Agreement includes a reference to its annexes.

Article II Fundamental Principles

1. Parties shall take co-ordinated measures to maintain migratory waterbird species in a favourable conservation status or to restore them to such a status. To this end, they shall apply within the limits of their national jurisdiction the measures prescribed in Article III, together with the specific actions determined in the Action Plan provided for in Article IV, of this Agreement.

2. In implementing the measures prescribed in paragraph 1 above, Parties should take into account the precautionary principle.

Article III General Conservation Measures

1. The Parties shall take measures to conserve migratory waterbirds, giving special attention to endangered species as well as to those with an unfavourable conservation status.

2. To this end, the Parties shall:

  • a) accord the same strict protection for endangered migratory waterbird species in the Agreement Area as is provided for under Article III, paragraphs 4 and 5, of the Convention;

  • b) ensure that any use of migratory waterbirds is based on an assessment of the best available knowledge of their ecology and is sustainable for the species as well as for the ecological systems that support them;

  • c) identify sites and habitats for migratory waterbirds occurring within their territory and encourage the protection, management, rehabilitation and restoration of these sites, in liaison with those bodies listed in Article IX, paragraphs (a) and (b) of this Agreement, concerned with habitat conservation;

  • d) coordinate their efforts to ensure that a network of suitable habitats is maintained or, where appropriate, re-established throughout the entire range of each migratory waterbird species concerned, in particular where wetlands extend over the area of more than one Party to this Agreement;

  • e) investigate problems that are posed or are likely to be posed by human activities and endeavour to implement remedial measures, including habitat rehabilitation and restoration, and compensatory measures for loss of habitat;

  • f) cooperate in emergency situations requiring international concerted action and in identifying the species of migratory waterbirds which are the most vulnerable to these situations as well as cooperate in developing appropriate emergency procedures to provide increased protection to these species in such situations and in the preparation of guidelines to assist individual Parties in tackling these situations;

  • g) prohibit the deliberate introduction of non-native waterbird species into the environment and take all appropriate measures to prevent the unintentional release of such species if this introduction or release would prejudice the conservation status of wild flora and fauna; when non-native waterbird species have already been introduced, the Parties shall take all appropriate measures to prevent these species from becoming a potential threat to indigenous species;

  • h) initiate or support research into the biology and ecology of migratory waterbirds including the harmonization of research and monitoring methods and, where appropriate, the establishment of joint or cooperative research and monitoring programmes;

  • i) analyze their training requirements for, inter alia,migratory waterbird surveys, monitoring, ringing and wetland management to identify priority topics and areas for training and cooperate in the development and provision of appropriate training programmes;

  • j) develop and maintain programmes to raise awareness and understanding of migratory waterbird conservation issues in general and of the particular objectives and provisions of this Agreement;

  • k) exchange information and results from research, monitoring, conservation and education programmes; and

  • l) cooperate with a view to assisting each other to implement this Agreement, particularly in the areas of research and monitoring.

Article IV Action Plan and Conservation Guidelines

1. An Action Plan is appended as Annex 3 to this Agreement. It specifies actions which the Parties shall undertake in relation to priority species and issues, under the following headings, consistent with the general conservation measures specified in Article III of this Agreement:

  • a) species conservation;

  • b) habitat conservation;

  • c) management of human activities;

  • d) research and monitoring;

  • e) education and information; and

  • f) implementation.

2. The Action Plan shall be reviewed at each ordinary session of the Meeting of the Parties, taking into account the Conservation Guidelines.

3. Any amendment to the Action Plan shall be adopted by the Meeting of the Parties, taking into consideration the provisions of Article III of this Agreement.

4. The Conservation Guidelines shall be submitted to the Meeting of the Parties for adoption at its first session, and shall be regularly reviewed.

Article V Implementation and Financing

1. Each Party shall:

  • a) designate the Authority or Authorities to implement this Agreement which shall, inter alia, monitor all activities that may have impact on the conservation status of those migratory waterbird species of which the Party is a Range State;

  • b) designate a contact point for the other Parties, and communicate without delay its name and address to the Agreement secretariat to be circulated forthwith to the other Parties; and

  • c) prepare for each ordinary session of the Meeting of the Parties, beginning with the second session, a report on its implementation of the Agreement with particular reference to the conservation measures it has undertaken. The format of such reports shall be determined by the first session of the Meeting of the Parties and reviewed as may be necessary at any subsequent session of the Meeting of the Parties. Each report shall be submitted to the Agreement secretariat not less than one hundred and twenty days before the ordinary session of the Meeting of the Parties for which it has been prepared, and copies shall be circulated forthwith to the other Parties by the Agreement secretariat.

2. a) Each Party shall contribute to the budget of the Agreement in accordance with the United Nations scale of assessment. The contributions shall be restricted to a maximum of 25 per cent of the total budget for any Party that is a Range State. No regional economic integration organization shall be required to contribute more than 2.5 per cent of the administrative costs.

  • b) Decisions relating to the budget and any changes to the scale of assessment that may be found necessary shall be adopted by the Meeting of the Parties by consensus.

3. The Meeting of the Parties may establish a conservation fund from voluntary contributions of Parties or from any other source for the purpose of financing monitoring, research, training and projects relating to the conservation, including protection and management, of migratory waterbirds.

4. Parties are encouraged to provide training and technical and financial support to other Parties on a multilateral or bilateral basis to assist them in implementing the provisions of this Agreement.

Article VI Meeting of the Parties

1. The Meeting of the Parties shall be the decision-making body of this Agreement.

2. The Depositary shall, in consultation with the Convention Secretariat, convene a session of the Meeting of the Parties not later than one year after the date of the entry into force of this Agreement. Thereafter, the Agreement secretariat shall convene, in consultation with the Convention Secretariat, ordinary sessions of the Meeting of the Parties at intervals of not more than three years, unless the Meeting of the Parties decides otherwise. Where it is possible to do so, such sessions should be held in conjunction with the ordinary meetings of the Conference of the Parties to the Convention.

3. On the written request of at least one third of the Parties, the Agreement secretariat shall convene an extraordinary session of the Meeting of the Parties.

4. The United Nations, its Specialized Agencies, the International Atomic Energy Agency, any State not a Party to the Agreement, and the secretariats of international conventions concerned inter aliawith the conservation, including protection and management, of migratory waterbirds may be represented by observers in sessions of the Meeting of the Parties. Any agency or body technically qualified in such conservation matters or in research on migratory waterbirds may also be represented at sessions of the Meeting of the Parties by observers, unless at least one third of the Parties present object.

5. Only Parties have the right to vote. Each Party shall have one vote, but regional economic integration organizations which are Parties to this Agreement shall, in matters within their competence, exercise their right to vote with a number of votes equal to the number of their Member States which are Parties to the Agreement. A regional economic integration organization shall not exercise its right to vote if its Member States exercise theirs, and vice versa.

6. Unless provided otherwise in this Agreement, decisions of the Meeting of the Parties shall be adopted by consensus or, if consensus cannot be achieved, by a two-thirds majority of the Parties present and voting.

7. At its first session, the Meeting of the Parties shall:

  • a) adopt its rules of procedure by consensus;

  • b) establish an Agreement secretariat within the Convention Secretariat to perform the secretariat functions listed in Article VIII of this Agreement;

  • c) establish the Technical Committee provided for in Article VII of this Agreement;

  • d) adopt a format for the reports to be prepared according to Article V, paragraph 1, subparagraph c), of this Agreement; and

  • e) adopt criteria to define emergency situations which require urgent conservation measures, and determine the modalities for assigning responsibility for action to be taken.

8. At each of its ordinary sessions, the Meeting of the Parties shall:

  • a) consider actual and potential changes in the conservation status of migratory waterbirds and the habitats important for their survival, as well as the factors which may affect them;

  • b) review the progress made and any difficulty encountered in the implementation of this Agreement;

  • c) adopt a budget and consider any matters relating to the financial arrangements for this Agreement;

  • d) deal with any matter relating to the Agreement secretariat and the membership of the Technical Committee;

  • e) adopt a report for communication to the Parties to this Agreement and to the Conference of the Parties of the Convention; and

  • f) determine the time and venue of the next session.

9. At any of its sessions, the Meeting of the Parties may:

  • a) make recommendations to the Parties as it deems necessary or appropriate;

  • b) adopt specific actions to improve the effectiveness of this Agreement and, as the case may be, emergency measures as provided for in Article VII, paragraph 4, of this Agreement;

  • c) consider and decide upon proposals to amend this Agreement;

  • d) amend the Action Plan in accordance with Article IV, paragraph 3, of this Agreement;

  • e) establish such subsidiary bodies as it deems necessary to assist in the implementation of this Agreement, in particular for coordination with bodies established under other international treaties, conventions and agreements with overlapping geographic and taxonomic coverage; and

  • f) decide on any other matter relating to the implementation of this Agreement.

Article VII Technical Committee

1. The Technical Committee shall comprise:

  • a) nine experts representing different regions of the Agreement Area, in accordance with a balanced geographical distribution;

  • b) one representative from the International Union for Conservation of Nature and Natural Resources (IUCN), one from the International Waterfowl and Wetlands Research Bureau (IWRB) and one from the International Council for Game and Wildlife Conservation (CIC); and

  • c) one expert from each of the following fields: rural economics, game management, and environmental law.

The procedure for the appointment of the experts, the term of their appointment and the procedure for designation of the Chairman of the Technical Committee shall be determined by the Meeting of the Parties. The Chairman may admit a maximum of four observers from specialized international inter-governmental and non-governmental organizations.

2. Unless the Meeting of the Parties decides otherwise, meetings of the Technical Committee shall be convened by the Agreement secretariat in conjunction with each ordinary session of the Meeting of the Parties and at least once between ordinary sessions of the Meeting of the Parties.

3. The Technical Committee shall:

  • a) provide scientific and technical advice and information to the Meeting of the Parties and, through the Agreement secretariat, to Parties;

  • b) make recommendations to the Meeting of the Parties concerning the Action Plan, implementation of the Agreement and further research to be carried out;

  • c) prepare for each ordinary session of the Meeting of the Parties a report on its activities, which shall be submitted to the Agreement secretariat not less than one hundred and twenty days before the session of the Meeting of the Parties, and copies shall be circulated forthwith by the Agreement secretariat to the Parties; and

  • d) carry out any other tasks referred to it by the Meeting of the Parties.

4. Where in the opinion of the Technical Committee there has arisen an emergency which requires the adoption of immediate measures to avoid deterioration of the conservation status of one or more migratory waterbird species, the Technical Committee may request the Agreement secretariat to convene urgently a meeting of the Parties concerned. These Parties shall meet as soon as possible thereafter to establish rapidly a mechanism to give protection to the species identified as being subject to particularly adverse threat. Where a recommendation has been adopted at such a meeting, the Parties concerned shall inform each other and the Agreement secretariat of measures they have taken to implement it, or of the reasons why the recommendation could not be implemented.

5. The Technical Committee may establish such working groups as may be necessary to deal with specific tasks.

Article VIII Agreement Secretariat

The functions of the Agreement secretariat shall be:

  • a) to arrange and service the sessions of the Meeting of the Parties as well as the meetings of the Technical Committee;

  • b) to execute the decisions addressed to it by the Meeting of the Parties;

  • c) to promote and coordinate activities under the Agreement, including the Action Plan, in accordance with decisions of the Meeting of the Parties;

  • d) to liaise with non-Party Range States and to facilitate coordination between the Parties and with international and national organizations, the activities of which are directly or indirectly relevant to the conservation, including protection and management, of migratory waterbirds;

  • e) to gather and evaluate information which will further the objectives and implementation of the Agreement and to arrange for appropriate dissemination of such information;

  • f) to invite the attention of the Meeting of the Parties to matters pertaining to the objectives of this Agreement;

  • g) to circulate copies of the reports of the Authorities referred to in Article V, paragraph 1, subparagraph a), of this Agreement and of the Technical Committee, along with copies of the reports it must provide pursuant to paragraph (h) of this Article, to each Party not less than sixty days before the commencement of each ordinary session of the Meeting of the Parties;

  • h) to prepare, on an annual basis and for each ordinary session of the Meeting of the Parties, reports on the work of the secretariat and on the implementation of the Agreement;

  • i) to administer the budget for the Agreement and, if established, its conservation fund;

  • j) to provide information for the general public concerning the Agreement and its objectives; and

  • k) to perform such other functions as may be entrusted to it under the Agreement or by the Meeting of the Parties.

Article IX Relations with International Bodies dealing with Migratory Waterbirds and their Habitats

The Agreement secretariat shall consult:

  • a) on a regular basis, the Convention Secretariat and, where appropriate, the bodies responsible for the secretariat functions under Agreements concluded pursuant to Article IV, paragraphs 3 and 4, of the Convention which are relevant to migratory waterbirds, the Convention on Wetlands of International Importance, especially as Waterfowl Habitat, 1971, the Convention on International Trade in Endangered Species of Wild Fauna and Flora, 1973, the African Convention on the Conservation of Nature and Natural Resources, 1968, the Convention on the Conservation of European Wildlife and Natural Habitats, 1979, and the Convention on Biological Diversity, 1992, with a view to the Meeting of the Parties cooperating with the Parties to these conventions on all matters of common interest and, in particular, in the development and implementation of the Action Plan;

  • b) the secretariats of other pertinent conventions and international instruments in respect of matters of common interest; and

  • c) other organizations competent in the field of conservation, including protection and management, of migratory waterbirds and their habitats, as well as in the fields of research, education and awareness raising.

Article X Amendment of the Agreement

1. This Agreement may be amended at any ordinary or extraordinary session of the Meeting of the Parties.

2. Proposals for amendment may be made by any Party.

3. The text of any proposed amendment and the reasons for it shall be communicated to the Agreement secretariat not less than one hundred and fifty days before the opening of the session. The Agreement secretariat shall transmit copies forthwith to the Parties. Any comments on the text by the Parties shall be communicated to the Agreement secretariat not less than sixty days before the opening of the session. The Secretariat shall, as soon as possible after the last day for submission of comments, communicate to the Parties all comments submitted by that day.

4. An amendment to the Agreement other than an amendment to its annexes shall be adopted by a two-thirds majority of the Parties present and voting and shall enter into force for those Parties which have accepted it on the thirtieth day after the date on which two thirds of the Parties to the Agreement at the date of the adoption of the amendment have deposited their instruments of acceptance of the amendment with the Depositary. For each Party which deposits an instrument of acceptance after the date on which two thirds of the Parties have deposited their instruments of acceptance, the amendment shall enter into force on the thirtieth day after the date on which it deposits its instrument of acceptance.

5. Any additional annexes and any amendment to an annex shall be adopted by a two-thirds majority of the Parties present and voting and shall enter into force for all Parties on the ninetieth day after the date of its adoption by the Meeting of the Parties, except for Parties which have entered a reservation in accordance with paragraph 6 of this Article.

6. During the period of ninety days provided for in paragraph 5 of this Article, any Party may by written notification to the Depositary enter a reservation with respect to an additional annex or an amendment to an annex. Such reservation may be withdrawn at any time by written notification to the Depositary, and thereupon the additional annex or the amendment shall enter into force for that Party on the thirtieth day after the date of withdrawal of the reservation.

Article XI Effect of this Agreement on International Conventions and Legislation

1. The provisions of this Agreement do not affect the rights and obligations of any Party deriving from existing international treaties, conventions or agreements.

2. The provisions of this Agreement shall in no way affect the right of any Party to maintain or adopt stricter measures for the conservation of migratory waterbirds and their habitats.

Article XII Settlement of Disputes

1. Any dispute which may arise between two or more Parties with respect to the interpretation or application of the provisions of this Agreement shall be subject to negotiation between the Parties involved in the dispute.

2. If the dispute cannot be resolved in accordance with paragraph 1 of this Article, the Parties may, by mutual consent, submit the dispute to arbitration, in particular that of the Permanent Court of Arbitration at The Hague, and the Parties submitting the dispute shall be bound by the arbitral decision.

Article XIII Signature, Ratification, Acceptance, Approval, Accession

1. This Agreement shall be open for signature by any Range State, whether or not areas under its jurisdiction lie within the Agreement Area, or regional economic integration organization, at least one member of which is a Range State, either by:

  • a) signature without reservation in respect of ratification, acceptance or approval; or

  • b) signature with reservation in respect of ratification, acceptance or approval, followed by ratification, acceptance or approval.

2. This Agreement shall remain open for signature at The Hague until the date of its entry into force.

3. This Agreement shall be open for accession by any Range State or regional economic integration organization mentioned in paragraph 1 above on and after the date of entry into force of the Agreement.

4. Instruments of ratification, acceptance, approval or accession shall be deposited with the Depositary.

Article XIV Entry into Force

1. This Agreement shall enter into force on the first day of the third month after at least fourteen Range States or regional economic integration organizations, comprising at least seven from Africa and seven from Eurasia, have signed without reservation in respect of ratification, acceptance or approval, or have deposited their instruments of ratification, acceptance or approval in accordance with Article XIII of this Agreement.

2. For any Range State or regional economic integration organization which has:

  • a) signed without reservation in respect of ratification, acceptance, or approval;

  • b) ratified, accepted, or approved; or

  • c) acceded to

this Agreement after the date on which the number of Range States and regional economic integration organizations necessary to enable entry into force have signed it without reservation or have ratified, accepted or approved it, this Agreement shall enter into force on the first day of the third month following the signature without reservation, or deposit, by that State or organization, of its instrument of ratification, acceptance, approval or accession.

Article XV Reservations

The provisions of this Agreement shall not be subject to general reservations. However, a specific reservation may be entered by any State or regional economic integration organization on signature without reservation in respect of ratification, acceptance or approval or, as the case may be, on depositing its instrument of ratification, acceptance, approval or accession in respect of any species covered by the Agreement or any specific provision of the Action Plan. Such a reservation may be withdrawn at any time by the State or regional economic integration organization which had entered it, by notification in writing to the Depositary; such a State or organization shall not be bound by the provisions which are the object of the reservation until thirty days after the date on which the reservation has been withdrawn.

Article XVI Denunciation

Any Party may denounce this Agreement by written notification to the Depositary at any time. The denunciation shall take effect twelve months after the date on which the Depositary has received the notification.

Article XVII Depositary

1. The original of this Agreement, in the Arabic, English, French and Russian languages, each version being equally authentic, shall be deposited with the Government of the Kingdom of the Netherlands which shall be the Depositary. The Depositary shall transmit certified copies of these versions to all States and regional economic integration organizations referred to in Article XIII, paragraph 1, of this Agreement, and to the Agreement secretariat after it has been established.

2. As soon as this Agreement enters into force, a certified copy thereof shall be transmitted by the Depositary to the Secretariat of the United Nations for registration and publication in accordance with Article 102 of the Charter of the United Nations.

3. The Depositary shall inform all States and regional economic integration organizations that have signed or acceded to the Agreement, and the Agreement secretariat, of:

  • a) any signature;

  • b) any deposit of instruments of ratification, acceptance, approval or accession;

  • c) the date of entry into force of this Agreement and of any additional annex as well as of any amendment to the Agreement or to its annexes;

  • d) any reservation with respect to an additional annex or to an amendment to an annex;

  • e) any notification of withdrawal of a reservation; and

  • f) any notification of denunciation of the Agreement.

    The Depositary shall transmit to all States and regional economic integration organizations that have signed or acceded to this Agreement, and to the Agreement secretariat, the text of any reservation, of any additional annex and of any amendment to the Agreement or to its annexes.

IN WITNESS WHEREOF the undersigned, being duly authorized to that effect, have signed this Agreement.

DONE at The Hague, this fifteenth day of August 1996.


Annex 1

Definition of the Agreement Area

The boundary of the Agreement area is defined as follows: from the North Pole south along the 130°W line of longitude to 75°N; thence east and southeast through Viscount Melville Sound, Prince Regent Inlet, the Gulf of Boothia, Foxe Basin, Foxe Channel and Hudson Strait to a point in the northwest Atlantic at 60°N, 60°W; thence southeast through the northwest Atlantic to a point at 50°N, 30°W; thence south along the 30°W line of longitude to 10°N; thence southeast to the Equator at 20°W; thence south along the 20°W line of longitude to 40°S; thence east along the 40°S line of latitude to 60°E; thence north along the 60°E line of longitude to 35°N; thence east-northeast on a great circle to a point in the western Altai at 49°N, 87°27`E; thence northeast on a great circle to the coast of the Arctic Ocean at 130°E; thence north along the 130°E line of longitude to the North Pole. The outline of the Agreement Area is illustrated on the following map.


Annex 1a: Map of the Agreement Area


trb-1996-285-1.gif

Annex 2

Waterbird Species to which this Agreement Applies

GAVIIDAE 
  
Gavia stellataRed-throated Diver
Gavia arcticaBlack-throated Diver
Gavia immerGreat Northern Diver
  
Gavia adamsiiWhite-billed Diver
  
PODICIPEDIDAE 
  
Podiceps grisegenaRed-necked Grebe
Podiceps auritusSlavonian Grebe
  
PELECANIDAE 
  
Pelecanus onocrotalusGreat White Pelican
Pelecanus crispusDalmatian Pelican
  
PHALACROCORACIDAE 
  
Phalacrocorax pygmaeusPygmy Cormorant
Phalacrocorax nigrogularisSocotra Cormorant
  
ARDEIDAE 
  
Egretta vinaceigulaSlaty Egret
Ardea purpureaPurple Heron
Casmerodius albusGreat Egret
Ardeola idaeMadagascar Pond-Heron
Ardeola rufiventrisRufous-bellied Heron
Ixobrychus minutusLittle Bittern
Ixobrychus sturmiiDwarf Bittern
Botaurus stellarisGreat Bittern
  
CICONIIDAE 
  
Mycteria ibisYellow-billed Stork
Ciconia nigraBlack Stork
Ciconia episcopusWoolly-necked Stork
Ciconia ciconiaWhite Stork
  
THRESKIORNITHIDAE 
  
Plegadis falcinellusGlossy Ibis
Geronticus eremitaWaldrapp
Threskiornis aethiopicusSacred Ibis
Platalea leucorodiaEurasian Spoonbill
Platalea albaAfrican Spoonbill
  
PHOENICOPTERIDAE 
  
Phoenicopterus ruberGreater Flamingo
Phoenicopterus minorLesser Flamingo
  
ANATIDAE 
  
Dendrocygna bicolorFulvous Whistling-Duck
Dendrocygna viduataWhite-faced Whistling-Duck
Thalassornis leuconotusWhite-backed Duck
  
Oxyura leucocephalaWhite-headed Duck
Cygnus olorMute Swan
Cygnus cygnusWhooper Swan
Cygnus columbianusBewick's Swan
Anser brachyrhynchusPink-footed Goose
Anser fabalisBean Goose
Anser albifronsGreater White-fronted Goose
Anser erythropusLesser White-fronted Goose
Anser anserGreylag Goose
Branta leucopsisBarnacle Goose
Branta berniclaBrent Goose
Branta ruficollisRed-breasted Goose
Alopochen aegyptiacusEgyptian Goose
Tadorna ferrugineaRuddy Shelduck
Tadorna canaSouth African Shelduck
Tadorna tadornaCommon Shelduck
Plectropterus gambensisSpur-winged Goose
  
Sarkidiornis melanotosComb Duck
Nettapus auritusAfrican Pygmy-goose
  
Anas penelopeEurasian Wigeon
Anas streperaGadwall
Anas creccaCommon Teal
Anas capensisCape Teal
Anas platyrhynchosMallard
Anas undulataYellow-billed Duck
Anas acutaNorthern Pintail
Anas erythrorhynchaRed-billed Duck
Anas hottentotaHottentot Teal
Anas querquedulaGarganey
Anas clypeataNorthern Shoveler
Marmaronetta angustirostrisMarbled Teal
  
Netta rufinaRed-crested Pochard
Netta erythrophthalmaSouthern Pochard
Aythya ferinaCommon Pochard
Aythya nyrocaFerruginous Pochard
Aythya fuligulaTufted Duck
Aythya marilaGreater Scaup
Somateria mollissimaCommon Eider
Somateria spectabilisKing Eider
Polysticta stelleriSteller's Eider
Clangula hyemalisLong-tailed Duck
  
Melanitta nigraCommon Scoter
Melanitta fuscaVelvet Scoter
Bicephala clangulaCommon Goldeneye
Mergellus albellusSmew
Mergus serratorRed-breasted Merganser
Mergus merganserGoosander
  
GRUIDAE 
  
Grus leucogeranusSiberian Crane
Grus virgoDemoiselle Crane
Grus paradiseaBlue Crane
Grus carunculatusWattled Crane
Grus grusCommon Crane
  
RALLIDAE 
  
Sarothrura boehmiStreaky-breasted Flufftail
Porzana parvaLittle Crake
Porzana pusillaBaillon's Crake
Porzana porzanaSpotted Crake
Aenigmatolimnas marginalisStriped Crake
Fulica atra (Black Sea/Mediterranean)Common Coot
  
DROMADIDAE 
  
Dromas ardeolaCrab Plover
RECURVIROSTRIDAE 
  
Himantopus himantopusBlack-winged Stilt
Recurvirostra avosettaPied Avocet
  
GLAREOLIDAE 
  
Glareola pratincolaCollared Pratincole
Glareola nordmanniBlack-winged Pratincole
  
CHARADRIIDAE 
  
Pluvialis apricariaEurasian Golden Plover
Pluvialis squatarolaGrey Plover
Charadrius hiaticulaCommon Ringed Plover
  
Charadrius dubiusLittle Ringed Plover
  
Charadrius pecuariusKittlitz's Plover
Charadrius tricollarisThree-banded Plover
Charadrius forbesiForbes' Plover
Charadrius pallidusChestnut-banded Plover
Charadrius alexandrinusKentish Plover
  
Charadrius marginatusWhite-fronted Plover
Charadrius mongolusMongolian Plover
Charadrius leschenaultiiGreater Sandplover
  
Charadrius asiaticusCaspian Plover
Eudromias morinellusEurasian Dotterel
Vanellus vanellusNorthern Lapwing
Vanellus spinosusSpur-winged Plover
Vanellus albicepsWhite-headed Lapwing
Vanellus senegallusSenegal Lapwing
Vanellus lugubrisWattled Lapwing
  
Vanellus melanopterusBlack-winged Lapwing
Vanellus coronatusCrowned Lapwing
Vanellus superciliosusBrown-chested Lapwing
  
Vanellus gregariusSociable Plover
Vanellus leucurusWhite-tailed Plover
  
SCOLOPACIDAE 
  
Gallinago mediaGreat Snipe
Gallinago gallinagoCommon Snipe
Lymnocryptes minimusJack Snipe
Limosa limosaBlack-tailed Godwit
Limosa lapponicaBar-tailed Godwit
Numenius phaeopusWhimbrel
Numenius tenuirostrisSlender-billed Curlew
Numenius arquataEurasian Curlew
Tringa erythropusSpotted Redshank
Tringa totanusCommon Redshank
Tringa stagnatilisMarsh Sandpiper
Tringa nebulariaCommon Greenshank
Tringa ochropusGreen Sandpiper
Tringa glareolaWood Sandpiper
Tringa cinereaTerek Sandpiper
  
Tringa hypoleucosCommon Sandpiper
Arenaria interpresRuddy Turnstone
Calidris tenuirostrisGreat Knot
  
Calidris canutusRed Knot
Calidris albaSanderling
Calidris minutaLittle Stint
Calidris temminckiiTemminck's Stint
Calidris maritimaPurple Sandpiper
Calidris alpinaDunlin
Calidris ferrugineaCurlew Sandpiper
Limicola falcinellusBroad-billed Sandpiper
Philomachus pugnaxRuff
  
Phalaropus lobatusRed-necked Phalarope
Phalaropus fulicariaGrey Phalarope
  
LARIDAE 
  
Larus leucopthalmusWhite-eyed Gull
Larus hemprichiiSooty Gull
Larus audouiniiAudouin's Gull
Larus armenicusArmenian Gull
Larus ichthyaetusGreat Black-headed Gull
Larus geneiSlender-billed Gull
Larus melanocephalusMediterranean Gull
Sterna niloticaGull-billed Tern
Sterna caspiaCaspian Tern
Sterna maximaRoyal Tern
Sterna bengalensisLesser Crested Tern
Sterna bergiiGreat Crested Tern
Sterna sandvicensisSandwich Tern
Sterna dougalliiRoseate Tern
Sterna hirundoCommon Tern
Sterna paradisaeaArctic Tern
Sterna albifronsLittle Tern
Sterna saundersiSaunders' Tern
Sterna balaenarumDamara Tern
Sterna repressaWhite-cheeked Tern
Chlidonias leucopterusWhite-winged Tern
Chlidonias nigerBlack Tern

Annex 3

ACTION PLAN

1. Field of Application

1.1 The Action Plan is applicable to the populations of migratory waterbirds listed in Table 1 to this Annex (hereafter referred to as “Table 1").

1.2 Table 1 forms an integral part of this Annex. Any reference to this Action Plan includes a reference to Table 1.

2. Species Conservation

2.1 Legal measures

2.1.1 Parties with populations listed in column A of Table 1 shall provide protection to those populations listed in accordance with Article III, paragraph 2(a), of this Agreement. Such Parties shall in particular and subject to paragraph 2.1.3 below:

a) prohibit the taking of birds and eggs of those populations occurring in their territory;

b) prohibit deliberate disturbance in so far as such disturbance would be significant for the conservation of the population concerned; and

c) prohibit the possession or utilization of, and trade in, birds or eggs of those populations which have been taken in contravention of the prohibitions laid down pursuant to subparagraph a) above, as well as the possession or utilization of, and trade in, any readily recognizable parts or derivatives of such birds and their eggs.

By way of exception for those populations listed in Categories 2 and 3 in Column A only and which are marked by an asterisk, hunting may continue on a sustainable use basis where hunting of such populations is a long-established cultural practice. This sustainable use shall be conducted within the framework of special provisions of a species action plan at the appropriate international level.

2.1.2 Parties with populations listed in Table 1 shall regulate the taking of birds and eggs of all populations listed in column B of Table 1. The object of such legal measures shall be to maintain or contribute to the restoration of those populations to a favourable conservation status and to ensure, on the basis of the best available knowledge of population dynamics, that any taking or other use is sustainable. Such legal measures, subject to paragraph 2.1.3 below, shall in particular:

a) prohibit the taking of birds belonging to the populations concerned during their various stages of reproduction and rearing and during their return to their breeding grounds if the taking has an unfavourable impact on the conservation status of the population concerned;

b) regulate the modes of taking;

c) establish limits on taking, where appropriate, and provide adequate controls to ensure that these limits are observed; and

d) prohibit the possession or utilization of, and trade in, birds and eggs of the populations which have been taken in contravention of any prohibition laid down pursuant to the provisions of this paragraph, as well as the possession or utilization of, and trade in, any parts of such birds and their eggs.

2.1.3 Parties may grant exemptions to the prohibitions laid down in paragraphs 2.1.1 and 2.1.2, irrespective of the provisions of Article III, paragraph 5, of the Convention, where there is no other satisfactory solution, for the following purposes:

a) to prevent serious damage to crops, water and fisheries;

b) in the interests of air safety or other overriding public interests;

c) for the purpose of research and education, of re-establishment and for the breeding necessary for these purposes;

d) to permit under strictly supervised conditions, on a selective basis and to a limited extent, the taking and keeping or other judicious use of certain birds in small numbers; and

e) for the purpose of enhancing the propagation or survival of the populations concerned.

Such exemptions shall be precise as to content and limited in space and time and shall not operate to the detriment of the populations listed in Table 1. Parties shall as soon as possible inform the Agreement secretariat of any exemptions granted pursuant to this provision.

2.2 Single Species Action Plans

2.2.1 Parties shall cooperate with a view to developing and implementing international single species action plans for populations listed in Category 1 of Column A of Table 1 as a priority and for those populations listed with an asterisk in Column A of Table 1. The Agreement secretariat shall coordinate the development, harmonization and implementation of such plans.

2.2.2 Parties shall prepare and implement national single species action plans for the populations listed in Column A of Table 1 with a view to improving their overall conservation status. This action plan shall include special provisions for those populations marked with an asterisk. When appropriate, the problem of accidental killing of birds by hunters as a result of incorrect identification of the species should be considered.

2.3 Emergency Measures Parties shall, in close cooperation with each other whenever possible and relevant, develop and implement emergency measures for populations listed in Table 1, when exceptionally unfavourable or endangering conditions occur anywhere in the Agreement Area.

2.4 Re-establishments Parties shall exercise the greatest care when re-establishing populations listed in Table 1 into parts of their traditional range where they no longer exist. They shall endeavour to develop and follow a detailed re-establishment plan based on appropriate scientific studies. Re-establishment plans should constitute an integral part of national and, where appropriate, international single species action plans. A re-establishment plan should include assessment of the impact on the environment and shall be made widely available. Parties shall inform the Agreement secretariat, in advance, of all re-establishment programmes for populations listed in Table 1.

2.5 Introductions

2.5.1 Parties shall, if they consider it necessary, prohibit the introduction of non-native species of animals and plants which may be detrimental to the populations listed in Table 1.

2.5.2 Parties shall, if they consider it necessary, require the taking of appropriate precautions to avoid the accidental escape of captive birds belonging to non-native species.

2.5.3 Parties shall take measures to the extent feasible and appropriate, including taking, to ensure that when non-native species or hybrids thereof have already been introduced into their territory, those species or their hybrids do not pose a potential hazard to the populations listed in Table 1.

3. Habitat Conservation

3.1 Habitat Inventories

3.1.1 Parties, in liaison where appropriate with competent international organizations, shall undertake and publish national inventories of the habitats within their territory which are important to the populations listed in Table 1.

3.1.2 Parties shall endeavour, as a matter of priority, to identify all sites of international or national importance for populations listed in Table 1.

3.2 Conservation of Areas

3.2.1 Parties shall endeavour to continue establishing protected areas to conserve habitats important for the populations listed in Table 1, and to develop and implement management plans for these areas.

3.2.2 Parties shall endeavour to give special protection to those wetlands which meet internationally accepted criteria of international importance.

3.2.3 Parties shall endeavour to make wise and sustainable use of all of the wetlands in their territory. In particular they shall endeavour to avoid degradation and loss of habitats that support populations listed in Table 1 through the introduction of appropriate regulations or standards and control measures. In particular, they shall endeavour to:

a) ensure, where practicable, that adequate statutory controls are in place, relating to the use of agricultural chemicals, pest control procedures and the disposal of waste water, which are in accordance with international norms, for the purpose of minimizing their adverse impacts on the populations listed in Table 1; and

b) prepare and distribute information materials, in the appropriate languages, describing such regulations, standards and control measures in force and their benefits to people and wildlife.

3.2.4 Parties shall endeavour to develop strategies, according to an ecosystem approach, for the conservation of the habitats of all populations listed in Table 1, including the habitats of those populations that are dispersed.

3.3 Rehabilitation and Restoration

Parties shall endeavour to rehabilitate or restore, where feasible and appropriate, areas which were previously important for the populations listed in Table 1.

4. Management of Human Activities

4.1 Hunting

4.1.1 Parties shall cooperate to ensure that their hunting legislation implements the principle of sustainable use as envisaged in this Action Plan, taking into account the full geographical range of the waterbird populations concerned and their life history characteristics.

4.1.2 The Agreement secretariat shall be kept informed by the Parties of their legislation relating to the hunting of populations listed in Table 1.

4.1.3 Parties shall cooperate with a view to developing a reliable and harmonized system for the collection of harvest data in order to assess the annual harvest of populations listed in Table 1. They shall provide the Agreement secretariat with estimates of the total annual take for each population, when available.

4.1.4 Parties shall endeavour to phase out the use of lead shot for hunting in wetlands by the year 2000.

4.1.5 Parties shall develop and implement measures to reduce, and as far as possible eliminate, the use of poisoned baits.

4.1.6 Parties shall develop and implement measures to reduce, and as far as possible eliminate, illegal taking.

4.1.7 Where appropriate, Parties shall encourage hunters, at local, national and international levels, to form clubs or organizations to coordinate their activities and to help ensure sustainability.

4.1.8 Parties shall, where appropriate, promote the requirement of a proficiency test for hunters, including among other things, bird identification.

4.2 Eco-tourism

4.2.1 Parties shall encourage, where appropriate but not in the case of core zones of protected areas, the elaboration of cooperative programmes between all concerned to develop sensitive and appropriate eco-tourism at wetlands holding concentrations of populations listed in Table 1.

4.2.2 Parties, in cooperation with competent international organisations, shall endeavour to evaluate the costs, benefits and other consequences that can result from eco-tourism at selected wetlands with concentrations of populations listed in Table 1. They shall communicate the results of any such evaluations to the Agreement secretariat.

4.3 Other Human Activities

4.3.1 Parties shall assess the impact of proposed projects which are likely to lead to conflicts between populations listed in Table 1 that are in the areas referred to in paragraph 3.2 and human interests, and shall make the results of the assessment publicly available.

4.3.2 Parties shall endeavour to gather information on the damage, in particular to crops, caused by populations listed in Table 1, and report the results to the Agreement secretariat.

4.3.3 Parties shall cooperate with a view to identifying appropriate techniques to minimize damage, or to mitigate the effects of damage, in particular to crops, caused by populations listed in Table 1, drawing on the experience gained elsewhere in the world.

4.3.4 Parties shall cooperate with a view to developing single species action plans for populations which cause significant damage, in particular to crops. The Agreement secretariat shall coordinate the development and harmonization of such plans.

4.3.5 Parties shall, as far as possible, promote high environmental standards in the planning and construction of structures to minimize their impact on populations listed in Table 1. They should consider steps to minimize the impact of structures already in existence where it becomes evident that they constitute a negative impact for the populations concerned.

4.3.6 In cases where human disturbance threatens the conservation status of waterbird populations listed in Table 1, Parties should endeavour to take measures to limit the level of threat. Appropriate measures might include, inter alia, the establishment of disturbance-free zones in protected areas where public access is not permitted.

5. Research and Monitoring

5.1 Parties shall endeavour to carry out survey work in poorly known areas, which may hold important concentrations of the populations listed in Table 1. The results of such surveys shall be disseminated widely.

5.2 Parties shall endeavour to monitor the populations listed in Table 1. The results of such monitoring shall be published or sent to appropriate international organizations, to enable reviews of population status and trends.

5.3 Parties shall cooperate to improve the measurement of bird population trends as a criterion for describing the status of such populations.

5.4 Parties shall cooperate with a view to determining the migration routes of all populations listed in Table 1, using available knowledge of breeding and non-breeding season distributions and census results, and by participating in coordinated ringing programmes.

5.5 Parties shall endeavour to initiate and support joint research projects into the ecology and population dynamics of populations listed in Table 1 and their habitats, in order to determine their specific requirements as well as the techniques which are the most appropriate for their conservation and management.

5.6 Parties shall endeavour to undertake studies on the effects of wetland loss and degradation and disturbance on the carrying capacity of wetlands used by the populations listed in Table 1 and on the migration patterns of such populations.

5.7 Parties shall endeavour to undertake studies on the impact of hunting and trade on the populations listed in Table 1 and on the importance of these forms of utilization to the local and national economy.

5.8 Parties shall endeavour to cooperate with relevant international organisations and to support research and monitoring projects.

6. Education and Information

6.1 Parties shall, where necessary, arrange for training programmes to ensure that personnel responsible for the implementation of this Action Plan have an adequate knowledge to implement it effectively.

6.2 Parties shall cooperate with each other and the Agreement secretariat with a view to developing training programmes and exchanging resource materials.

6.3 Parties shall endeavour to develop programmes, information materials and mechanisms to improve the level of awareness of the general public with regard to the objectives, provisions and contents of this Action Plan. In this regard, particular attention shall be given to those people living in and around important wetlands, to users of these wetlands (hunters, fishermen, tourists, etc.) and to local authorities and other decision makers.

6.4 Parties shall endeavour to undertake specific public awareness campaigns for the conservation of the populations listed in Table 1.

7. Implementation

7.1 When implementing this Action Plan, Parties shall, when appropriate, give priority to those populations listed in Column A of Table 1.

7.2 Where, in the case of populations listed in Table 1, more than one population of the same species occurs on the territory of a Party, that Party shall apply conservation measures appropriate to the population or populations that have the poorest conservation status.

7.3 The Agreement secretariat, in coordination with the Technical Committee and with the assistance of experts from Range States, shall coordinate the development of conservation guidelines in accordance with Article IV, paragraph 4, of this Agreement to assist the Parties in the implementation of this Action Plan. The Agreement secretariat shall ensure, where possible, coherence with guidelines approved under other international instruments. These conservation guidelines shall aim at introducing the principle of sustainable use. They shall cover, inter alia:

a) single species action plans;

b) emergency measures;

c) preparation of site inventories and habitat management methods;

d) hunting practices;

e) trade in waterbirds;

f) tourism;

g) reducing crop damage; and

h) a waterbird monitoring protocol.

7.4 The Agreement secretariat, in coordination with the Technical Committee and the Parties, shall prepare a series of international reviews necessary for the implementation of this Action Plan, including:

a) reports on the status and trends of populations;

b) gaps in information from surveys;

c) the networks of sites used by each population, including reviews of the protection status of each site as well as of the management measures taken in each case;

d) pertinent hunting and trade legislation in each country relating to the species listed in Annex 2 to this Agreement;

e) the stage of preparation and implementation of single species action plans;

f) re-establishment projects; and

g) the status of introduced non-native waterbird species and hybrids thereof.

7.5 The Agreement secretariat shall endeavour to ensure that the reviews mentioned in paragraph 7.4 are updated at intervals of not more than three years.

7.6 The Technical Committee shall assess the guidelines and reviews prepared under paragraphs 7.3 and 7.4, and shall formulate draft recommendations and resolutions relating to their development, content and implementation for consideration at sessions of the Meeting of the Parties.

7.7 The Agreement secretariat shall regularly undertake a review of potential mechanisms for providing additional resources (funds and technical assistance) for the implementation of this Action Plan, and shall make a report to each ordinary session of the Meeting of the Parties.


Table 1

STATUS OF THE POPULATIONS OF MIGRATORY WATERBIRDS

KEY TO CLASSIFICATION

The following key to Table 1 is a basis for implementation of the Action Plan:

Column A

Category 1: a) Species which are included in Appendix I to the Convention;

b) Species which are listed as threatened in the 1994 IUCN Red List of Threatened Animals (Groombridge 1993); or

c) Populations which number less than around 10,000 individuals.

Category 2: Populations numbering between around 10,000 and around 25,000 individuals.

Category 3: Populations numbering between around 25,000 and around 100,000 individuals and considered to be at risk as a result of:

a) concentration onto a small number of sites at any stage of their annual cycle;

b) dependence on a habitat type which is under severe threat;

c) showing significant long-term decline; or d) showing extreme fluctuations in population size or trend.

For species listed in Categories 2 and 3, above, see paragraph 2.1.1 of this Annex.

Column B

Category 1: Populations numbering between around 25,000 and around 100,000 individuals and which do not fulfil the conditions in respect of Column A, as described above.

Category 2: Populations numbering more than around 100,000 individuals and considered to be in need of special attention as a result of:

a) concentration onto a small number of sites at any stage of their annual cycle;

b) dependence on a habitat type which is under severe threat;

c) showing significant long-term decline; or

d) showing large fluctuations in population size or trend.

Column C

Category 1: Populations numbering more than around 100,000 individuals which could significantly benefit from international cooperation and which do not fulfil the conditions in respect of either Column A or B, above.

REVIEW OF TABLE 1

This Table shall be:

a) reviewed regularly by the Technical Committee in accordance with Article VII, paragraph 3b), of this Agreement; and

b) amended as necessary by the Meeting of the Parties, in accordance with Article VI, paragraph 9d) of this Agreement, in light of the conclusions of such reviews.

KEY TO ABBREVIATIONS AND SYMBOLS

bre: breeding

win: wintering

N: Northern

E: Eastern

S: Southern

W: Western

NE: Northeastern

NW: Northwestern

SE: Southeastern

SW: Southwestern

NOTES

1. The population data used to compile Table 1 as far as possible corresponds to the number of individuals in the potential breeding stock in the Agreement Area. The status is based on the best available published population estimates.

2. Suffixes (bre) or (win) in population listings are solely aids to population identification. They do not indicate seasonal restrictions to actions in respect of these populations under this Agreement and Action Plan.


 ABC
Mycteria ibis   
Entire population 1 
Ciconia nigra   
W Africa/W Europe1c  
Central/E Europe (bre)2  
Ciconia episcopus   
Tropical Africa (C. e. microscelis)  1 
Ciconia ciconia   
S Africa (C. c. ciconia)1c  
NW Africa/W Europe (bre) (C. c. ciconia)3b  
Central/E Europe (bre) (C. c. ciconia) 2c 
W Asia (bre) (C. c. ciconia)3b  
Plegadis falcinellus   
Subsaharan Africa (P. f. falcinellus)  11
W Africa/Europe (P. f. falcinellus) 1 
E Africa/SW Asia (P. f. falcinellus)2*  
Geronticus eremita   
Morocco1a  
SW Asia1a  
Threskiornis aethiopicus   
Subsaharan Africa (T. a. aethiopicus)  1
Iraq/Iran (T. a. aethiopicus)1c  
Platalea leucorodia   
E Atlantic (P. l. leucorodia)1c  
Central/SE Europe (bre) (P. l. leucorodia)2  
Red Sea (P. l. archeri)1c  
SW/S Asia (win) (P. l. major)2  
Platalea alba   
Entire population2*  
Dendrocygna bicolor   
Africa  1
Dendrocygna viduata   
Africa  1
Thalassornis leuconotus   
E/S Africa (T. l. leuconotus)2*  
W Africa (T. l. leuconotus)1c  
Oxyura leucocephala   
W Mediterranean1a  
E Mediterranean/W Asia1a  
Cygnus olor   
NW Europe 2d 
Black Sea (win)2  
Caspian Sea (win) 2a & 2d 
Cygnus cygnus   
Iceland (bre)2  
NW Europe (win) 1 
Black Sea (win)2  
W Asia (win)21  
Cygnus columbianus   
Europe (win) (C. c. bewickii)2  
Caspian Sea (win) (C. c. bewickii)1c  
Anser brachyrhynchus   
Iceland (bre) 2a 
Svalbard (bre) 1 
Anser fabalis   
W Taiga (bre) (A. f. fabalis) 1 
W Tundra (bre) (A. f. rossicus)  1
Anser albifrons   
NW Europe (win) (A. a. albifrons)  1
Central Europe (win) (A. a. albifrons) 2c 
Black Sea (win) (A. a. albifrons)  1
Caspian Sea (win) (A. a. albifrons)2  
Greenland (bre) (A. a. flavirostris)3a*  
Anser erythropus   
Black Sea/Caspian Sea (win)1b  
Anser anser   
Iceland (bre) (A. a. anser) 1 
N Europe/W Mediterranean (A. a. anser)  1
Central Europe/N Africa (A. a. anser)2*  
Black Sea (win) (A. a. anser) 1 
W Siberia/Caspian Sea (A. a. anser) 1 
Branta leucopsis   
Greenland (bre) 1 
Svalbard (bre)2  
Russia (bre)   1
Branta bernicla   
Siberia (bre) (B. b. bernicla) 2b 
Svalbard (bre) (B. b. hrota)1c  
Ireland (win) (B. b. hrota)2  
Branta ruficollis   
Entire population1b  
Alopochen aegyptiacus   
Entire population  11
Tadorna ferruginea   
W Mediterranean1c  
E Mediterranean/Black Sea2  
SW Asia 1 
Tadorna cana   
Entire population 1 
Tadorna tadorna   
NW Europe 2a 
W Mediterranean2  
Black Sea 1 
Caspian Sea 1 
Plectropterus gambensis   
W Africa (P. g. gambensis)  1
S Africa (P. g. niger) 1 
Sarkidiornis melanotos   
Africa (S. m. melanotos)  11
Nettapus auritus   
W Africa1c  
S/E Africa  11
Anas penelope   
NW Europe (win)  1
Black Sea/Mediterranean (win) 2c 
SW Asia (win) 2c 
Anas strepera   
NW Europe (win) (A. s. strepera) 1 
Black Sea/Mediterranean (win) (A. s. strepera) 1 
SW Asia (win) (A. s. strepera)  1
Anas crecca   
NW Europe (win) (A. c. crecca)  1
Black Sea/Mediterranean (win) (A. c. crecca)  1
SW Asia (win) (A. c. crecca) 2c 
Anas capensis   
Entire population  11
Anas platyrhynchos   
NW Europe (win) (A. p. platyrhynchos)  1
Black Sea/Mediterranean (win) (A. p. platyrhynchos) 2c 
SW Asia (win) (A. p. platyrhynchos)  1
Anas undulata   
S Africa (A. u. undulata) 1 
Anas acuta   
W Africa (win)  1
NW Europe (win)  1 
Black Sea/Mediterranean (win) 2c 
SW Asia/E Africa (win)  1
Anas erythrorhyncha   
S/E Africa  1
Anas hottentota   
W Africa1c1  
S/E Africa  11
Anas querquedula   
W Africa (win)  1
E Africa/Asia (win)  1
Anas clypeata   
NW Europe (win) 1 
W Mediterranean (win) 2a 
Black Sea/Mediterranean (win)  1
SW Asia (win)  1
Marmaronetta angustirostris   
W Mediterranean1b  
E Mediterranean1b  
SW Asia1b  
Netta rufina   
SW/Central Europe2*  
SE Europe3c  
SW Asia  1
Netta erythrophthalma   
S/E Africa (N. e. brunnea)  11
Aythya ferina   
NW Europe (win) 2c 
Black Sea/Mediterranean (win) 2c 
SW Asia (win) 2c1 
Aythya nyroca   
Africa (win)1c  
Europe (win)3c  
SW Asia1c  
Aythya fuligula   
NW Europe (win)  1
Black Sea/Mediterranean (win)  1
SW Asia (win)  1
Aythya marila   
E Atlantic (win) (A. m. marila)  1
Black Sea/Caspian Sea (win) (A. m. marila) 1 
Somateria mollissima   
Europe (S. m. mollissima)  1
Somateria spectabilis   
NE Europe  1
Polysticta stelleri   
NE Europe (win)2  
Clangula hyemalis   
Iceland/Greenland (bre) 2c 
NW Europe (win)  1
Caspian Sea (win)1c  
Melanitta nigra   
NW Europe (win) (M. n. nigra) 2a 
Melanitta fusca   
NW Europe (win) (M. f. fusca) 2a 
Black Sea/Caspian Sea (win) (M. f. fusca)1c  
Bucephala clangula   
NW Europe (win) (B. c. clangula)  1
Black Sea/Mediterranean (win) (B. c. clangula)2*  
Caspian Sea (win) (B. c. clangula)2  
Mergellus albellus   
NW Europe (win)3a  
Black Sea/Mediterranean (win) 1 
SW Asia (win) 1 
Mergus serrator   
NW Europe (win) (M. s. serrator)  1
Black Sea/Mediterranean (win) (M. s. serrator) 1 
SW Asia (win) (M. s. serrator)1c  
Mergus merganser   
NW Europe (win) (M. m. merganser)  1
Black Sea/Mediterranean (win) (M. m. merganser)1c  
SW Asia (win) (M. m. merganser)2  

1) Population status unknown. Conservation status estimated.

* See paragraph 2.1.1

Accord sur la conservation des oiseaux d'eau migrateurs d'Afrique-Eurasie

Les Parties contractantes,

Rappelant que la Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage, 1979, encourage les mesures de coopération internationale en vue de la conservation des espèces migratrices;

Rappelant en outre que la première session de la Conférence des Parties à la Convention, qui s'est tenue à Bonn en octobre 1985, a chargé le Secrétariat de la Convention de prendre des mesures appropriées pour élaborer un Accord sur les Anatidae du Paléarctique occidental;

Considérant que les oiseaux d'eau migrateurs constituent une partie importante de la diversité biologique mondiale et, conformément à l'esprit de la Convention sur la diversité biologique, 1992, et d'Action 21, devraient être conservés au bénéfice des générations présentes et futures;

Conscientes des avantages économiques, sociaux, culturels et récréatifs découlant des prélèvements de certaines espèces d'oiseaux d'eau migrateurs et des valeurs environnementale, écologique, génétique, scientifique, esthétique, récréative, culturelle, éducative, sociale et économique des oiseaux d'eau migrateurs en général;

Convaincues que tout prélèvement d'oiseaux d'eau migrateurs doit être effectué conformément au concept de l'utilisation durable, en tenant compte de l'état de conservation de l'espèce concernée sur l'ensemble de son aire de répartition ainsi que de ses caractéristiques biologiques;

Conscientes que les oiseaux d'eau migrateurs sont particulièrement vulnérables car leur migration s'effectue sur de longues distances et qu'ils sont dépendants de réseaux de zones humides dont la superficie diminue et qui se dégradent du fait d'activités humaines non conformes au principe de l'utilisation durable, comme le souligne la Convention relative aux zones humides d'importance internationale, particulièrement comme habitats des oiseaux d'eau, 1971;

Reconnaissant la nécessité de prendre des mesures immédiates pour mettre un terme au déclin d'espèces d'oiseaux d'eau migrateurs et de leurs habitats dans l'espace géographique dans lequel se déroulent les systèmes de migration des oiseaux d'eau d'Afrique-Eurasie,

Convaincues que la conclusion d'un Accord multilatéral et sa mise en oeuvre par des mesures coordonnées et concertées contribueront d'une manière significative à une conservation efficace des oiseaux d'eau migrateurs et de leurs habitats et auront une incidence bénéfique sur de nombreuses autres espèces de faune et de flore;

Reconnaissant que l'application efficace d'un tel Accord nécessitera une aide à certains Etats de l'aire de répartition pour la recherche, la formation et la surveillance continue relative aux espèces migratrices d'oiseaux d'eau et à leurs habitats, pour la gestion de ces habitats et pour la création ou l'amélioration d'institutions scientifiques et administratives chargées de la mise en oeuvre de l'Accord,

Sont convenues de ce qui suit:

Article I Champ d'application, définitions et interprétation

1. Le champ d'application géographique du présent Accord est la zone dans laquelle se déroulent les systèmes de migration des oiseaux d'eau d'Afrique-Eurasie telle que définie à l'Annexe 1 du présent Accord, appelée ci-après «zone de l'Accord».

2. Aux fins du présent Accord:

  • a) «Convention» signifie la Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage, 1979;

  • b) «Secrétariat de la Convention» signifie l'organe établi conformément à l'Article IX de la Convention;

  • c) «Oiseaux d'eau» signifie les espèces d'oiseaux qui dépendent écologiquement des zones humides pendant une partie au moins de leur cycle annuel, qui ont une aire de répartition située entièrement ou partiellement dans la zone de l'Accord, et qui figurent à l'Annexe 2 du présent Accord;

  • d) «Secrétariat de l'Accord» signifie l'organe établi conformément à l'Article VI, paragraphe 7 (b), du présent Accord;

  • e) «Parties» signifie, sauf indication contraire du contexte, les Parties au présent Accord;

  • f) «Parties présentes et votantes» signifie les Parties présentes et qui se sont exprimées par un vote affirmatif ou négatif; pour déterminer la majorité, il n'est pas tenu compte des abstentions dans le décompte des suffrages exprimés.

De plus, les expressions définies aux sous-paragraphes 1 a) à k) de l'Article I de la Convention ont le même sens,mutatis mutandis, dans le présent Accord.

3. Le présent Accord constitue un ACCORD au sens du paragraphe 3 de l'Article IV de la Convention.

4. Les annexes au présent Accord en font partie intégrante. Toute référence à l'Accord constitue aussi une référence à ses annexes.

Article II Principes fondamentaux

1. Les Parties prennent des mesures coordonnées pour maintenir ou rétablir les espèces d'oiseaux d'eau migrateurs dans un état de conservation favorable. A ces fins, elles prennent, dans les limites de leur juridiction nationale, les mesures prescrites à l'Article III, ainsi que les mesures particulières prévues dans le Plan d'action prévu à l'Article IV du présent Accord.

2. Dans la mise en application des mesures du paragraphe 1 ci-dessus, les Parties devraient prendre en considération le principe de précaution.

Article III Mesures générales de conservation

1. Les Parties prennent des mesures pour conserver les oiseaux d'eau migrateurs en portant une attention particulière aux espèces en danger ainsi qu'à celles dont l'état de conservation est défavorable.

2. A cette fin, les Parties:

  • a) accordent une protection aussi stricte aux oiseaux d'eau migrateurs en danger dans la zone de l'Accord que celle qui est prévue aux paragraphes 4 et 5 de l'Article III de la Convention;

  • b) s'assurent que toute utilisation d'oiseaux d'eau migrateurs est fondée sur une évaluation faite à partir des meilleures connaissances disponibles sur l'écologie de ces oiseaux, ainsi que sur le principe de l'utilisation durable de ces espèces et des systèmes écologiques dont ils dépendent;

  • c) identifient les sites et les habitats des oiseaux d'eau migrateurs situés sur leur territoire et favorisent la protection, la gestion, la réhabilitation et la restauration de ces sites en liaison avec les organisations énumérées à l'article IX, paragraphes a) et b) du présent Accord, intéressées par la conservation des habitats;

  • d) coordonnent leurs efforts pour faire en sorte qu'un réseau d'habitats adéquats soit maintenu ou, lorsque approprié, rétabli sur l'ensemble de l'aire de répartition de chaque espèce d'oiseaux d'eau migrateurs concernée, en particulier dans le cas où des zones humides s'étendent sur le territoire de plus d'une Partie au présent Accord;

  • e) étudient les problèmes qui se posent ou se poseront vraisemblablement du fait d'activités humaines et s'efforcent de mettre en oeuvre des mesures correctrices, y compris des mesures de restauration et de réhabilitation d'habitats, et des mesures compensatoires pour la perte d'habitats;

  • f) coopèrent dans les situations d'urgence qui nécessitent une action internationale concertée et pour identifier les espèces d'oiseaux d'eau migrateurs qui sont les plus vulnérables dans ces situations; elles coopèrent également à l'élaboration de procédures d'urgence appropriées permettant d'accorder une protection accrue à ces espèces dans ces situations ainsi qu'à la préparation de lignes directrices ayant pour objet d'aider chacune des Parties concernées à faire face à ces situations;

  • g) interdisent l'introduction intentionnelle dans l'environnement d'espèces non indigènes d'oiseaux d'eau, et prennent toutes les mesures appropriées pour prévenir la libération accidentelle de telles espèces si cette introduction ou libération nuit au statut de conservation de la flore et de la faune sauvages; lorsque des espèces non indigènes d'oiseaux d'eau ont déjà été introduites, les Parties prennent toute mesure utile pour empêcher que ces espèces deviennent une menace potentielle pour les espèces indigènes;

  • h) lancent ou appuient des recherches sur la biologie et l'écologie des oiseaux d'eau, y compris l'harmonisation de la recherche et des méthodes de surveillance continue et, le cas échéant, l'établissement de programmes communs ou de programmes de coopération portant sur la recherche et la surveillance continue;

  • i) analysent leurs besoins en matière de formation, notamment en ce qui concerne les enquêtes, la surveillance continue et le baguage des oiseaux d'eau migrateurs, ainsi que la gestion des zones humides, en vue d'identifier les sujets prioritaires et les domaines où la formation est nécessaire, et collaborent à l'élaboration et à la mise en oeuvre de programmes de formation appropriés;

  • j) élaborent et poursuivent des programmes pour susciter une meilleure prise de conscience et compréhension des problèmes généraux de conservation des oiseaux d'eau migrateurs ainsi que des objectifs particuliers et des dispositions du présent Accord;

  • k) échangent des informations ainsi que les résultats des programmes de recherche, de surveillance continue, de conservation et d'éducation;

  • l) coopèrent en vue de s'assister mutuellement pour être mieux à même de mettre en oeuvre l'Accord, en particulier en ce qui concerne la recherche et la surveillance continue.

Article IV Plan d'action et Lignes directrices de conservation

1. Un Plan d'action constitue l'Annexe 3 du présent Accord. Ce Plan précise les actions que les Parties doivent entreprendre à l'égard d'espèces et de questions prioritaires, en conformité avec les mesures générales de conservation prévues à l'Article III du présent Accord, et sous les rubriques suivantes:

  • a) conservation des espèces;

  • b) conservation des habitats;

  • c) gestion des activités humaines;

  • d) recherche et surveillance continue;

  • e) éducation et information;

  • f) mise en oeuvre.

2. Le Plan d'action est examiné à chaque session ordinaire de la Réunion des Parties en tenant compte des lignes directrices de conservation.

3. Tout amendement au Plan d'action est adopté par la Réunion des Parties qui, ce faisant, tient compte des dispositions de l'Article III du présent Accord.

4. Les lignes directrices de conservation sont soumises pour adoption à la Réunion des Parties lors de sa première session; elles sont examinées régulièrement.

Article V Application et financement

1. Chaque Partie:

  • a) désigne la ou les Autorité(s) chargée(s) de la mise en oeuvre du présent Accord qui, entre autres, exercera (exerceront) un suivi de toutes les activités susceptibles d'avoir un impact sur l'état de conservation des espèces d'oiseaux d'eau migrateurs à l'égard desquelles elle est un Etat de l'aire de répartition;

  • b) désigne un point de contact pour les autres Parties; son nom et son adresse sont communiqués sans délai au secrétariat de l'Accord et sont transmis immédiatement par le secrétariat aux autres Parties;

  • c) prépare pour chaque session ordinaire de la Réunion des Parties, à partir de sa deuxième session, un rapport sur son application de l'Accord en se référant particulièrement aux mesures de conservation qu'elle a prises. La structure de ce rapport est établie par la première session de la Réunion des Parties et revue, si nécessaire, à l'occasion d'une session ultérieure de la Réunion des Parties. Chaque rapport est soumis au secrétariat de l'Accord au plus tard cent vingt jours avant l'ouverture de la session ordinaire de la Réunion des Parties pour laquelle il a été préparé, et copie en est transmise immédiatement aux autres Parties par le secrétariat de l'Accord.

2. a) Chaque Partie contribue au budget de l'Accord conformément au barème des contributions établi par l'Organisation des nations unies. Aucune Partie qui est un Etat de l'aire de répartition ne peut être appelée à apporter une contribution supérieure à 25% du budget total. Il ne peut être exigé d'aucune organisation d'intégration économique régionale une contribution supérieure à 2,5% des frais administratifs;

  • b) les décisions relatives au budget, y compris une modification éventuelle du barème des contributions, sont adoptées par la Réunion des Parties par consensus.

3. La Réunion des Parties peut créer un fonds de conservation alimenté par des contributions volontaires des Parties ou par toute autre source dans le but de financer la surveillance continue, la recherche, la formation ainsi que des projets concernant la conservation, y compris la protection et la gestion, des oiseaux d'eau migrateurs.

4. Les Parties sont invitées à fournir un appui en matière de formation, ainsi qu'un appui technique et financier, aux autres Parties sur une base multilatérale ou bilatérale afin de les aider à mettre en oeuvre les dispositions du présent Accord.

Article VI Réunion des Parties

1. La Réunion des Parties constitue l'organe de décision du présent Accord.

2. Le dépositaire convoque, en consultation avec le Secrétariat de la Convention, une session de la Réunion des Parties un an au plus tard après la date à laquelle le présent Accord est entré en vigueur. Par la suite, le secrétariat de l'Accord convoque, en consultation avec le Secrétariat de la Convention, des sessions ordinaires de la Réunion des Parties à des intervalles de trois ans au plus, à moins que la Réunion n'en décide autrement. Dans la mesure du possible, ces sessions devraient être tenues à l'occasion des réunions ordinaires de la Conférence des Parties à la Convention.

3. A la demande écrite d'au moins un tiers des Parties, le secrétariat de l'Accord convoque une session extraordinaire de la Réunion des Parties.

4. L'Organisation des nations unies, ses institutions spécialisées, l'Agence internationale de l'énergie atomique, tout Etat non Partie au présent Accord, et les secrétariats des conventions internationales concernées, entre autres, par la conservation, y compris la protection et la gestion, des oiseaux d'eau, peuvent être représentés aux sessions de la Réunion des Parties par des observateurs. Toute organisation ou toute institution techniquement qualifiée dans les domaines ci-dessus mentionnés ou dans la recherche sur les oiseaux d'eau migrateurs peut également être représentée aux sessions de la Réunion des Parties en qualité d'observateur, à moins qu'un tiers au moins des Parties présentes ne s'y opposent.

5. Seules les Parties ont le droit de vote. Chaque Partie dispose d'une voix mais les organisations d'intégration économique régionale Parties au présent Accord exercent, dans les domaines de leur compétence, leur droit de vote avec un nombre de voix égal au nombre de leurs Etats membres qui sont Parties au présent Accord. Une organisation d'intégration économique régionale n'exerce pas son droit de vote si ses Etats membres exercent le leur, et réciproquement.

6. A moins que le présent Accord n'en dispose autrement, les décisions de la Réunion des Parties sont adoptées par consensus ou, si le consensus ne peut être obtenu, à la majorité des deux tiers des Parties présentes et votantes.

7. A sa première session, la Réunion des Parties:

  • a) adopte son règlement intérieur par consensus;

  • b) établit le secrétariat de l'Accord au sein du Secrétariat de la Convention, afin de remplir les fonctions énumérées à l'Article VIII du présent Accord;

  • c) établit le comité technique prévu à l'Article VII du présent Accord;

  • d) adopte un modèle de présentation des rapports qui seront préparés conformément à l'Article V, paragraphe 1 c), du présent Accord;

  • e) adopte des critères pour déterminer les situations d'urgence qui nécessitent des mesures de conservation rapides et pour déterminer les modalités de répartition des tâches pour la mise en oeuvre de ces mesures.

8. A chacune de ses sessions ordinaires, la Réunion des Parties:

  • a) prend en considération les modifications réelles et potentielles de l'état de conservation des oiseaux d'eau migrateurs et des habitats importants pour leur survie ainsi que les facteurs susceptibles d'affecter ces espèces et ces habitats;

  • b) passe en revue les progrès accomplis et toute difficulté rencontrée dans l'application du présent Accord;

  • c) adopte un budget et examine toute question relative aux dispositions financières du présent Accord;

  • d) traite de toute question relative au secrétariat de l'Accord et à la composition du comité technique;

  • e) adopte un rapport qui sera transmis aux Parties à l'Accord ainsi qu'à la Conférence des Parties à la Convention;

  • f) décide de la date et du lieu de la prochaine session.

9. A chacune de ses sessions, la Réunion des Parties peut:

  • a) faire des recommandations aux Parties, lorsqu'elle le juge nécessaire et approprié;

  • b) adopter des mesures spécifiques pour améliorer l'efficacité de l'Accord et, le cas échéant, des mesures d'urgence au sens de l'Article VII, paragraphe 4;

  • c) examiner les propositions d'amendements à l'Accord et statuer sur ces propositions;

  • d) amender le Plan d'action conformément aux dispositions de l'Article IV, paragraphe 3, du présent Accord;

  • e) établir des organes subsidiaires, lorsqu'elle l'estime nécessaire, pour aider à la mise en oeuvre du présent Accord, notamment pour établir une coordination avec les organismes créés aux termes d'autres traités, conventions ou accords internationaux lorsqu'il existe des chevauchements géographiques et taxonomiques;

  • f) décider de toute autre question relative à l'application du présent Accord.

Article VII Comité technique

1. Le comité technique est composé de:

  • a) neuf experts représentant différentes régions de la zone de l'Accord, selon une répartition géographique équilibrée;

  • b) un représentant de l'Union internationale pour la conservation de la nature et de ses ressources (UICN), du Bureau international de recherches sur les oiseaux d'eau et les zones humides (BIROE) et un représentant du Conseil international de la chasse et de la conservation du gibier (CIC);

  • c) un expert dans chacun des domaines suivants: économie rurale, gestion du gibier, droit de l'environnement.

Les modalités de désignation des experts, la durée de leur mandat et les modalités de désignation du Président du comité technique sont déterminées par la Réunion des Parties. Le Président peut admettre au maximum quatre observateurs d'organisations internationales spécialisées, gouvernementales et non gouvernementales.

trb-1996-285-2.gif

2. A moins que la réunion des Parties n'en décide autrement, les réunions du comité technique sont convoquées par le secrétariat de l'Accord; ces réunions sont tenues à l'occasion de chaque session de la réunion des Parties, et au moins une fois entre les sessions ordinaires de la Réunion des Parties.

3. Le comité technique:

  • a) fournit des avis scientifiques et techniques et des informations à la Réunion des Parties et aux Parties, par l'intermédiaire du secrétariat de l'Accord;

  • b) fait des recommandations à la Réunion des Parties concernant le Plan d'action, l'application de l'Accord et toute recherche ultérieure à entreprendre;

  • c) prépare pour chaque session ordinaire de la Réunion des Parties un rapport d'activités qui sera soumis au secrétariat de l'Accord cent vingt jours au moins avant l'ouverture de ladite session, et dont copie sera transmise immédiatement aux Parties par le secrétariat de l'Accord;

  • d) accomplit toute autre tâche qui lui sera confiée par la Réunion des Parties.

4. Lorsque, de l'opinion du comité technique, une situation d'urgence se déclare, requérant l'adoption de mesures immédiates en vue d'éviter une détérioration de l'état de conservation d'une ou de plusieurs espèces d'oiseaux d'eau migrateurs, celui-ci peut demander au secrétariat de l'Accord de réunir d'urgence les Parties concernées. Les Parties en cause se réunissent dès que possible, en vue d'établir rapidement un mécanisme accordant des mesures de protection aux espèces identifiées comme soumises à une menace particulièrement sérieuse. Lorsqu'une recommandation a été adoptée à une réunion d'urgence, les Parties concernées s'informent mutuellement et informent le secrétariat de l'Accord des mesures qu'elles ont prises pour la mettre en oeuvre, ou des raisons qui ont empêché cette mise en oeuvre.

5. Le comité technique peut établir, autant que de besoin, des groupes de travail pour traiter de tâches particulières.

Article VIII Secrétariat de l'Accord

Les fonctions du secrétariat de l'Accord sont les suivantes:

  • a) assurer l'organisation et fournir les services nécessaires à la tenue des sessions de la Réunion des Parties ainsi que des réunions du comité technique;

  • b) mettre en oeuvre les décisions qui lui sont adressées par la Réunion des Parties;

  • c) promouvoir et coordonner, conformément aux décisions de la Réunion des Parties, les activités entreprises aux termes de l'Accord, y compris le Plan d'action;

  • d) assurer la liaison avec les Etats de l'aire de répartition non Parties au présent Accord, faciliter la coordination entre les Parties et avec les organisations internationales et nationales dont les activités ont trait directement ou indirectement à la conservation, y compris la protection et la gestion, des oiseaux d'eau migrateurs;

  • e) rassembler et évaluer les informations qui permettront de mieux atteindre les objectifs et favoriseront la mise en oeuvre de l'Accord, et prendre toutes dispositions pour diffuser ces informations d'une manière appropriée;

  • f) appeler l'attention de la Réunion des Parties sur toute question ayant trait aux objectifs du présent Accord;

  • g) transmettre à chaque Partie, soixante jours au moins avant l'ouverture de chaque session ordinaire de la Réunion des Parties, copie des rapports des autorités auxquelles il est fait référence à l'Article V, paragraphe 1 a), du présent Accord, celui du comité technique, ainsi que copie des rapports qu'il doit fournir en application du paragraphe (h) du présent Article;

  • h) préparer chaque année et pour chaque session ordinaire de la Réunion des Parties des rapports sur les travaux du secrétariat et sur la mise en oeuvre de l'Accord;

  • i) assurer la gestion du budget de l'Accord ainsi que celui de son fonds de conservation, au cas où ce dernier serait établi;

  • j) fournir des informations destinées au public relatives à l'Accord et à ses objectifs;

  • k) s'acquitter de toutes autres fonctions qui pourraient lui être attribuées aux termes de l'Accord ou par la Réunion des Parties.

Article IX Relations avec des organismes internationaux traitant des oiseaux d'eau migrateurs et de leurs habitats

Le secrétariat de l'Accord consulte:

  • a) de façon régulière, le Secrétariat de la Convention et, le cas échéant, les organes chargés des fonctions de secrétariat aux termes des accords conclus en application de l'Article IV, paragraphes 3 et 4, de la Convention qui ont trait aux oiseaux d'eau migrateurs, ainsi qu'aux termes de la Convention relative aux zones humides d'importance internationale, particulièrement comme habitats des oiseaux d'eau, 1971, de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction, 1973, de la Convention africaine sur la conservation de la nature et des ressources naturelles, 1968, de la Convention relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l'Europe, 1979, et de la Convention sur la diversité biologique, 1992, afin que la Réunion des Parties coopère avec les Parties à ces conventions sur toute question d'intérêt commun et notamment sur l'élaboration et l'application du Plan d'action;

  • b) les secrétariats d'autres conventions et instruments internationaux pertinents sur des questions d'intérêt commun;

  • c) les autres organisations compétentes dans le domaine de la conservation, y compris la protection et la gestion, des oiseaux d'eau migrateurs et de leurs habitats, ainsi que dans les domaines de la recherche, de l'éducation et de la sensibilisation.

Article X Amendement de l'Accord

1. Le présent Accord peut être amendé à toute session, ordinaire ou extraordinaire, de la Réunion des Parties.

2. Toute Partie peut formuler des propositions d'amendement.

3. Le texte de toute proposition d'amendement accompagnée de son exposé des motifs est communiqué au secrétariat de l'Accord au moins cent cinquante jours avant l'ouverture de la session. Le secrétariat de l'Accord en adresse aussitôt copie aux Parties. Tout commentaire fait par les Parties sur le texte est communiqué au secrétariat de l'Accord au plus tard soixante jours avant l'ouverture de la session. Aussitôt que possible après l'expiration de ce délai, le secrétariat communique aux Parties tous les commentaires reçus à ce jour.

4. Un amendement au présent Accord, autre qu'un amendement à ses annexes, est adopté à la majorité des deux-tiers des Parties présentes et votantes et entre en vigueur pour les Parties qui l'ont accepté le trentième jour après la date à laquelle deux-tiers des Parties à l'Accord à la date de l'adoption de l'amendement ont déposé leur instrument d'approbation de l'amendement auprès du dépositaire. Pour toute Partie qui dépose un instrument d'approbation après la date à laquelle deux-tiers des Parties ont déposé leur instrument d'approbation, cet amendement entrera en vigueur le trentième jour après la date à laquelle elle a déposé son instrument d'approbation.

5. Toute nouvelle annexe, ainsi que tout amendement à une annexe, sont adoptés à la majorité des deux-tiers des Parties présentes et votantes, et entrent en vigueur à l'égard de toutes les Parties le quatre vingt dixième jour après leur adoption par la Réunion des Parties, sauf pour les Parties qui auront fait une réserve conformément au paragraphe 6 du présent Article.

6. Au cours du délai de quatre vingt dix jours prévu au paragraphe 5 du présent Article, toute Partie peut, par notification écrite au dépositaire, faire une réserve à l'égard d'une nouvelle annexe ou d'un amendement à une annexe. Une telle réserve peut être retirée à tout moment par notification écrite au dépositaire; la nouvelle annexe ou l'amendement entrera alors en vigueur pour ladite Partie le trentième jour après la date du retrait de la réserve.

Article XI Incidences de l'Accord sur les conventions internationales et les législations

1. Les dispositions du présent Accord n'affectent nullement les droits et obligations des Parties découlant de tout traité, convention ou accord international existant.

2. Les dispositions du présent Accord n'affectent pas le droit des Parties de maintenir ou d'adopter des mesures plus strictes pour la conservation des oiseaux d'eau migrateurs et de leurs habitats.

Article XII Règlement des différends

1. Tout différend survenant entre deux ou plusieurs Parties à propos de l'interprétation ou de l'application des dispositions du présent Accord fera l'objet de négociations entre les Parties concernées.

2. Si ce différend ne peut être résolu de la façon prévue au paragraphe 1 du présent Article, les Parties peuvent, d'un commun accord, soumettre le différend à l'arbitrage, notamment à celui de la Cour permanente d'Arbitrage de La Haye, et les Parties ayant soumis le différend seront liées par la décision arbitrale.

Article XIII Signature, ratification, acceptation, approbation, adhésion

1. Le présent Accord est ouvert à la signature de tout Etat de l'aire de répartition, que des zones relevant de la juridiction de cet Etat fassent ou non partie de la zone de l'Accord, et aux organisations d'intégration économique régionale dont un des membres au moins est un Etat de l'aire de répartition, soit par:

  • a) signature sans réserve de ratification, d'acceptation ou d'approbation; ou

  • b) signature avec réserve de ratification, d'acceptation ou d'approbation, suivie de ratification, d'acceptation ou d'approbation.

2. Le présent Accord restera ouvert à la signature à La Haye jusqu'à la date de son entrée en vigueur.

3. Le présent Accord est ouvert à l'adhésion de tout Etat de l'aire de répartition et des organisations d'intégration économique régionale mentionnés au paragraphe 1 ci-dessus à partir de la date de son entrée en vigueur.

4. Les instruments de ratification, d'acceptation, d'approbation ou d'adhésion sont déposés auprès du dépositaire du présent Accord.

Article XIV Entrée en vigueur

1. Le présent Accord entrera en vigueur le premier jour du troisième mois après que quatorze Etats de l'aire de répartition ou organisations d'intégration économique régionale, dont au moins sept d'Afrique et sept d'Eurasie, l'auront signé sans réserve de ratification, acceptation ou approbation, ou auront déposé leur instrument de ratification, d'acceptation ou d'approbation, conformément à l'Article XIII du présent Accord.

2. Pour tout Etat de l'aire de répartition ou toute organisation d'intégration économique régionale qui

  • a) signera le présent Accord sans réserve de ratification, d'acceptation ou d'approbation, ou

  • b) le ratifiera, l'acceptera ou l'approuvera, ou

  • c) y adhèrera,

    après la date à laquelle le nombre d'Etats de l'aire de répartition et d'organisations d'intégration économique régionale requis pour son entrée en vigueur l'ont signé sans réserve ou, le cas échéant, l'ont ratifié, accepté ou approuvé, le présent Accord entrera en vigueur le premier jour du troisième mois suivant la signature sans réserve ou le dépôt, par ledit Etat ou par ladite organisation, de son instrument de ratification, d'acceptation, d'approbation ou d'adhésion.

Article XV Réserves

Les dispositions du présent Accord ne peuvent faire l'objet de réserves générales. Toutefois, tout Etat ou toute organisation d'intégration économique régionale peut, en signant sans réserve de ratification, d'acceptation ou d'approbation ou, selon le cas, en déposant son instrument de ratification, d'acceptation, d'approbation ou d'adhésion, faire une réserve spéciale à l'égard de toute espèce couverte par l'Accord ou de toute disposition particulière du Plan d'action. Une telle réserve peut être retirée par l'Etat ou l'organisation qui l'a formulée par notification écrite adressée au dépositaire; un tel Etat ou une telle organisation ne devient lié par les dispositions qui avaient fait l'objet de la réserve que trente jours après la date du retrait de ladite réserve.

Article XVI Dénonciation

Toute Partie peut dénoncer à tout moment le présent Accord par notification écrite adressée au dépositaire. Cette dénonciation prendra effet douze mois après la date de la réception de ladite notification par le dépositaire.

Article XVII Dépositaire

1. Le texte original du présent Accord, en langues anglaise, arabe, française et russe, chacune de ces versions étant également authentique, sera déposé auprès du Gouvernement du Royaume des Pays-Bas qui en est le dépositaire. Le dépositaire fait parvenir des copies certifiées conformes de chacune de ces versions à tous les Etats et à toutes les organisations d'intégration économique régionale mentionnés à l'Article XIII, paragraphe 1, du présent Accord, ainsi qu'au secrétariat de l'Accord après qu'il aura été constitué.

2. Dès l'entrée en vigueur du présent Accord, une copie certifiée conforme en est transmise par le dépositaire au Secrétariat de l'Organisation des nations unies aux fins d'enregistrement et de publication, conformément à l'Article 102 de la Charte des Nations unies.

3. Le dépositaire informe tous les Etats et toutes les organisations d'intégration économique régionale signataires du présent Accord ou qui y ont adhéré, ainsi que le secrétariat de l'Accord de:

  • a) toute signature;

  • b) tout dépôt d'instrument de ratification, d'acceptation, d'approbation ou d'adhésion;

  • c) la date d'entrée en vigueur du présent Accord, de toute nouvelle annexe ainsi que de tout amendement à l'Accord ou à ses annexes;

  • d) toute réserve à l'égard d'une nouvelle annexe ou d'un amendement à une annexe;

  • e) toute notification de retrait de réserves;

  • f) toute notification de dénonciation du présent Accord.

Le dépositaire transmet à tous les Etats et à toutes les organisations d'intégration économique régionale signataires du présent Accord ou qui y ont adhéré et au secrétariat de l'Accord le texte de toute réserve, de toute nouvelle annexe et de tout amendement à l'Accord et à ses annexes.

EN FOI DE QUOI, les soussignés, dûment autorisés à cet effet, ont signé le présent Accord.

FAIT à La Haye, le quinze août 1996.


Annexe 1

Définition de la zone de l'Accord

Les limites de la zone de l'Accord sont ainsi définies: du Pôle nord vers le sud le long du 130ème degré de longitude ouest jusqu'au 75ème degré de latitude nord; de là, vers l'est et le sud-est à travers le Viscount Melville Sound, Prince Regent Inlet, le golfe de Boothia, le bassin de Foxe, le chenal de Foxe et le détroit d'Hudson jusqu'à un point situé dans l'Atlantique du nord-ouest dont les coordonnées sont 60° de latitude nord et 60° de longitude ouest; de là, vers le sud-est à travers L'Atlantique du nord-ouest jusqu'à un point dont les coordonnées sont 50° de latitude nord et 30° de longitude ouest; de là, le long du 30ème degré de longitude ouest jusqu'au 10ème degré de latitude nord; de là, vers le sud-est jusqu'à l'intersection de l'équateur avec le 20ème degré de longitude ouest; de là, vers le sud le long du 20ème degré de longitude ouest jusqu'au 40ème degré de latitude sud; de là, vers l'est le long du 40ème degré de latitude sud jusqu'au 60ème degré de longitude est; de là, vers le nord le long du 60ème de longitude est jusqu'au 35ème degré de latitude nord; de là, vers le nord-est, en suivant un arc de grand cercle, jusqu'à un point situé dans l'Altaï occidental dont les coordonnées sont 49° de latitude nord et 87° 27` de longitude est; de là, en suivant un arc de grand cercle à travers la Sibérie centrale, jusqu'à la côte de l'Océan Arctique à 130° de longitude est; de là, le long du 130ème degré de longitude est jusqu'au Pôle nord. La carte ci-jointe donne une illustration de la zone de l'Accord.


Annexe 1a: Aire couverte pas l'Accord


Annexe 2

Espèces d'oiseaux auxquelles s'applique le présent accord

GAVIIDAE 
  
Gavia stellataPlongeon catmarin
Gavia arcticaPlongeon arctique
Gavia immerPlongeon imbrin (Plongeon huard)
Gavia adamsiiPlongeon à bec blanc
  
PODICIPEDIDAE 
  
Podiceps grisegenaGrèbe jougris
Podiceps auritusGrèbe esclavon
  
PELECANIDAE 
  
Pelecanus onocrotalusPélican blanc
Pelecanus crispusPélican frisé
  
PHALACROCORACIDAE 
  
Phalacrocorax pygmaeusCormoran pygmée
Phalacrocorax nigrogularisCormoran de Socotra
  
ARDEIDAE 
  
Egretta vinaceigulaAigrette vineuse
Ardea purpureaHéron pourpré
Casmerodius albusGrande Aigrette
Ardeola idaeCrabier blanc
Ardeola rufiventrisHéron (Crabier) à ventre roux
Ixobrychus minutusBlongios nain
Ixobrychus sturmiiBlongios de Sturm
Botaurus stellarisButor étoilé
  
CICONIIDAE 
  
Mycteria ibisTantale ibis
Ciconia nigraCigogne noire
Ciconia episcopusCigogne épiscopale
Ciconia ciconiaCigogne blanche
  
THRESKIORNITHIDAE 
  
Plegadis falcinellusIbis falcinelle
Geronticus eremitaIbis chauve
Threskiornis aethiopicusIbis sacré
Platalea leucorodiaSpatule blanche (eurasienne)
Platalea albaSpatule d'Afrique
  
PHOENICOPTERIDAE 
  
Phoenicopterus ruberFlamant rose
Phoenicopterus minorPetit flamant (Flamant nain)
  
ANATIDAE 
  
Dendrocygna bicolorDendrocygne fauve
Dendrocygna viduataDendrocygne veuf
Thalassornis leuconotusCanard à dos blanc (Dendrocygne à dos blanc)
Oxyura leucocephalaErismature à tête blanche
Cygnus olorCygne tuberculé
Cygnus cygnusCygne chanteur
Cygnus columbianusCygne siffleur
Anser brachyrhynchusOie à bec court
Anser fabalisOie des moissons
Anser albifronsOie rieuse
Anser erythropusOie naine
Anser anserOie cendrée
Branta leucopsisBernache nonnette
Branta berniclaBernache cravant
Branta ruficollisBernache à cou roux
Alopochen aegyptiacusOie d'Egypte (Ouette d'Egypte)
Tadorna ferrugineaTadorne casarca
Tadorna canaTadorne à tête grise
Tadorna tadornaTadorne de Belon
Plectropterus gambensisCanard armé (Oie-armée de Gambie)
Sarkidiornis melanotosCanard casqué (Canard à bosse)
Nettapus auritusSarcelle à oreillons (Anserelle naine)
Anas penelopeCanard siffleur
Anas streperaCanard chipeau
Anas creccaSarcelle d'hiver
Anas capensisSarcelle du Cap (Canard du Cap)
Anas platyrhynchosCanard colvert
Anas undulataCanard à bec jaune
Anas acutaCanard pilet
Anas erythrorhynchaCanard à bec rouge
Anas hottentotaSarcelle hottentote
Anas querquedulaSarcelle d'été
Anas clypeataCanard souchet
Marmaronetta angustirostrisSarcelle marbrée (Marmaronette marbrée)
Netta rufinaNette rousse
Netta erythrophthalmaNette brune
Aythya ferinaFuligule milouin
Aythya nyrocaFuligule nyroca
Aythya fuligulaFuligule morillon
Aythya marilaFuligule milouinan
Somateria mollissimaEider à duvet
Somateria spectabilisEider à tête grise
Polysticta stelleriEider de Steller
Clangula hyemalisHarelde de Miquelon (Harelde Kakawi)
Melanitta nigraMacreuse noire
Melanitta fuscaMacreuse brune
Bucephala clangulaGarrot à oeil d'or
Mergellus albellusHarle piette
Mergus serratorHarle huppé
Mergus merganserHarle bièvre (Grand Harle)
  
GRUIDAE 
  
Grus leucogeranusGrue blanche (Grue de Sibérie)
Grus virgoGrue demoiselle
Grus paradiseaGrue de paradis
Grus carunculatusGrue caronculée
Grus grusGrue cendrée
  
RALLIDAE 
  
Sarothrura boehmiRâle de Böhm
Porzana parvaMarouette poussin
Porzana pusillaMarouette de Baillon
Porzana porzanaMarouette ponctuée
Aenigmatolimnas marginalisMarouette rayée
Fulica atra (Mer Noire/Méditerranée)Foulque macroule
  
DROMADIDAE 
  
Dromas ardeolaDrome ardéole
RECURVIROSTRIDAE 
  
Himantopus himantopusEchasse blanche
Recurvirostra avosettaAvocette élégante
  
GLAREOLIDAE 
  
Glareola pratincolaGlaréole à collier
Glareola nordmanniGlaréole à ailes noires
  
CHARADRIIDAE 
  
Pluvialis apricariaPluvier doré
Pluvialis squatarolaPluvier argenté
Charadrius hiaticulaGrand gravelot (Pluvier grand-gravelot)
Charadrius dubiusPetit gravelot (Pluvier petit-gravelot)
Charadrius pecuariusGravelot (Pluvier) pâtre
Charadrius tricollarisPluvier à triple collier
Charadrius forbesiPluvier de Forbes
Charadrius pallidusPluvier élégant
Charadrius alexandrinusGravelot (Pluvier) à collier interrompu
Charadrius marginatusPluvier à front blanc
Charadrius mongolusGravelot (Pluvier) de Mongolie
Charadrius leschenaultiiPluvier du désert (Pluvier de Leschenault)
Charadrius asiaticusPluvier asiatique
Eudromias morinellusPluvier guignard
Vanellus vanellusVanneau huppé
Vanellus spinosusVanneau à éperons
Vanellus albicepsVanneau à tête blanche
Vanellus senegallusVanneau du Sénégal
Vanellus lugubrisVanneau demi-deuil (Vanneau terne)
Vanellus melanopterusVanneau à ailes noires
Vanellus coronatusVanneau couronné
Vanellus superciliosusVanneau caronculé (Vanneau à poitrine châtaine)
Vanellus gregariusVanneau sociable
Vanellus leucurusVanneau à queue blanche
  
SCOLOPACIDAE 
  
Gallinago mediaBécassine double
Gallinago gallinagoBécassine des marais
Lymnocryptes minimusBécassine sourde
Limosa limosaBarge à queue noire
Limosa lapponicaBarge rousse
Numenius phaeopusCourlis corlieu
Numenius tenuirostrisCourlis à bec grêle
Numenius arquataCourlis cendré
Tringa erythropusChevalier arlequin
Tringa totanusChevalier gambette
Tringa stagnatilisChevalier stagnatile
Tringa nebulariaChevalier aboyeur
Tringa ochropusChevalier cul-blanc
Tringa glareolaChevalier sylvain
Tringa cinereaBargette de Terek (Chevalier bargette)
Tringa hypoleucosChevalier guignette
Arenaria interpresTournepierre à collier
Calidris tenuirostrisGrand bécasseau maubèche (Bécasseau de l'Anadyr)
Calidris canutusBécasseau maubèche
Calidris albaBécasseau sanderling
Calidris minutaBécasseau minute
Calidris temminckiiBécasseau de Temminck
Calidris maritimaBécasseau violet
Calidris alpinaBécasseau variable
Calidris ferrugineaBécasseau falcinelle
Limicola falcinellusBécasseau cocorli
Philomachus pugnaxChevalier combattant (Combattant varié)
Phalaropus lobatusPhalarope à bec étroit
Phalaropus fulicariaPhalarope à bec large
  
LARIDAE 
  
Larus leucopthalmusGoéland à iris blanc
Larus hemprichiiGoéland de Hemprich
Larus audouiniiGoéland d'Audouin
Larus armenicusGoéland d'Arménie
Larus ichthyaetusGoéland ichthyaète
Larus geneiGoéland railleur
Larus melanocephalusMouette mélanocéphale
Sterna niloticaSterne hansel
Sterna caspiaSterne caspienne
Sterna maximaSterne royale
Sterna bengalensisSterne voyageuse
Sterna bergiiSterne huppée
Sterna sandvicensisSterne caugek
Sterna dougalliiSterne de Dougall
Sterna hirundoSterne pierregarin
Sterna paradisaeaSterne arctique
Sterna albifronsSterne naine
Sterna saundersiSterne de Saunders
Sterna balaenarumSterne des baleiniers
Sterna repressaSterne à joues blanches
Chlidonias leucopterusGuifette leucoptère
Chlidonias nigerGuifette noire

Annexe 3

PLAN D'ACTION

1. Champ d'application

1.1 Le Plan d'action est applicable aux populations d'oiseaux d'eau migrateurs figurant au tableau 1 de la présente annexe (ci-après appelé «le tableau 1»).

1.2 Le tableau 1 constitue une partie intégrante de la présente annexe. Toute référence au Plan d'action constitue aussi une référence au tableau 1.

2. Conservation des espèces

2.1 Mesures juridiques

2.1.1 Les Parties ayant des populations figurant à la colonne A du tableau 1 du présent Plan d'action assurent la protection de ces populations conformément à l'Article III, paragraphe 2 (a), de l'Accord. En particulier, et sous réserve des dispositions du paragraphe 2.1.3. ci-dessous, ces Parties:

a) interdisent de prélever les oiseaux et les oeufs de ces populations se trouvant sur leur territoire;

b) interdisent les perturbations intentionnelles, dans la mesure où ces perturbations seraient significatives pour la conservation de la population concernée;

c) interdisent la détention, l'utilisation et le commerce des oiseaux de ces populations et de leurs oeufs lorsqu'ils ont été prélevés en contravention aux interdictions établies en application de l'alinéa a) ci-dessus ainsi que la détention, l'utilisation et le commerce de toute partie ou produit facilement identifiable de ces oiseaux et de leurs oeufs.

Par exception à ces règles, et exclusivement pour les populations appartenant aux catégories 2 et 3 de la colonne A et signalées par un astérisque, la chasse peut se poursuivre sur la base d'une utilisation durable, là où la chasse de ces populations est une pratique culturelle traditionnelle. Cette utilisation durable se pratiquera dans le cadre de dispositions spéciales d'un plan d'action par espèce, établi à un niveau international approprié.

2.1.2 Les Parties ayant des populations figurant au tableau 1 réglementent le prélèvement d'oiseaux et d'oeufs de toutes les populations inscrites à la colonne B du tableau 1. L'objet de cette réglementation est de maintenir ou de contribuer à la restauration de ces populations en un état de conservation favorable et de s'assurer, sur la base des meilleures connaissances disponibles sur la dynamique des populations, que tout prélèvement ou toute autre utilisation de ces oiseaux ou de ces oeufs est durable. Cette réglementation, en particulier, et sous réserve des dispositions du paragraphe 2.1.3 ci-dessous:

a) interdira le prélèvement des oiseaux appartenant aux populations concernées durant les différentes phases de la reproduction et de l'élevage des jeunes et pendant leur retour vers les lieux de reproduction dans la mesure où ledit prélèvement a un effet défavorable sur l'état de conservation de la population concernée;

b) réglementera les modes de prélèvements;

c) établira des limites de prélèvement, lorsque cela s'avère approprié, et instituera des contrôles adéquats afin de s'assurer que ces limites sont respectées;

d) interdira la détention, l'utilisation et le commerce des oiseaux des populations concernées et de leurs oeufs qui ont été prélevés en contradiction aux interdictions établies en application des dispositions de ce paragraphe ainsi que la détention, l'utilisation et le commerce de toute partie de ces oiseaux et de leurs oeufs.

2.1.3 Lorsqu'il n'y a pas d'autre solution satisfaisante, les Parties peuvent accorder des dérogations aux interdictions établies aux paragraphes 2.1.1 et 2.1.2. sans préjudice des dispositions de l'article III, paragraphe 5, de la Convention, pour les motifs ci-après:

a) pour prévenir les dommages importants aux cultures, aux eaux et aux pêcheries;

b) dans l'intérêt de la sécurité aérienne ou d'autres intérêts publics prioritaires;

c) à des fins de recherche et d'enseignement, de rétablissement, ainsi que pour l'élevage nécessaire à ces fins;

d) pour permettre, dans des conditions strictement contrôlées, de manière sélective et dans une mesure limitée, le prélèvement et la détention ou toute autre utilisation judicieuse de certains oiseaux en petites quantités.

e) dans le but d'améliorer la propagation ou la survie des populations concernées.

Ces dérogations seront précises quant à leur contenu et limitées dans l'espace et dans le temps. Les Parties informent dès que possible le secrétariat de l'Accord de toute dérogation accordée en vertu de cette disposition.

2.2 Plans d'action par espèce

2.2.1 Les Parties coopèrent en vue d'élaborer et de mettre en oeuvre des plans d'action internationaux par espèce, pour des populations figurant dans la catégorie 1 de la colonne A du tableau 1, en priorité, ainsi que pour les populations signalées par un astérisque dans la colonne A du tableau 1. Le secrétariat de l'Accord coordonne l'élaboration, l'harmonisation et la mise en oeuvre de ces plans.

2.2.2 Les Parties préparent et mettent en oeuvre des plans d'action nationaux par espèce pour améliorer l'état de conservation général des populations figurant dans la colonne A du tableau 1. De tels plans comprennent des dispositions spéciales portant sur les populations signalées par un astérisque. Lorsque cela est approprié, le problème de la mise à mort accidentelle d'oiseaux par des chasseurs suite à une identification incorrecte devrait être considéré.

2.3 Mesures d'urgence Les Parties élaborent et appliquent des mesures d'urgence pour les populations figurant au tableau 1, lorsque des conditions exceptionnellement défavorables ou dangereuses se manifestent en quelque lieu que ce soit dans la zone de l'Accord, en coopération les unes avec les autres chaque fois que cela est possible et pertinent.

2.4 Rétablissements Les Parties font preuve de la plus grande vigilance lorsque des populations figurant au tableau 1 sont rétablies dans des parties de leur aire de répartition traditionnelle d'où elles ont disparu. Les Parties s'efforcent d'élaborer et de suivre un plan de rétablissement détaillé basé sur des études scientifiques appropriées. Les plans de rétablissement devraient constituer une partie intégrante des plans d'action nationaux et, le cas échéant, des plans d'action internationaux par espèce. Un plan de rétablissement devrait comporter une étude de l'impact sur l'envi ronnement; il fait l'objet d'une large diffusion. Les Parties informent le secrétariat de l'Accord, à l'avance, de tout programme de rétablissement pour des populations figurant au tableau 1.

2.5 Introductions

2.5.1 Les Parties interdisent, si elles le jugent nécessaire, l'introduction d'espèces animales et végétales non indigènes susceptibles de nuire aux populations d'oiseaux d'eau migrateurs figurant au tableau 1.

2.5.2 Les Parties, si elles le jugent nécessaire, s'assurent que des précautions appropriées sont prises pour éviter que s'échappent accidentellement des oiseaux captifs appartenant à des espèces non indigènes.

2.5.3 Dans la mesure du possible et lorsque cela s'avère approprié, les Parties prennent des mesures, y compris des mesures de prélèvement, pour faire en sorte que, lorsque des espèces non indigènes ou leurs hybrides ont déjà été introduites dans leur territoire, ces espèces, ou leurs hybrides, ne constituent pas un danger potentiel pour les populations figurant au tableau 1.

3. Conservation des habitats

3.1 Inventaires des habitats

3.1.1 Les Parties, en liaison, lorsque cela s'avère approprié, avec des organisations internationales compétentes, élaborent et publient des inventaires nationaux des habitats existant sur leur territoire qui sont importants pour les populations figurant au tableau 1.

3.1.2 Les Parties s'efforcent, en priorité, d'identifier tous les sites d'importance internationale ou nationale pour les populations figurant au tableau 1.

3.2 Conservation des espaces

3.2.1 Les Parties s'efforcent de poursuivre la création d'aires protégées afin de conserver des habitats importants pour les populations figurant au tableau 1 et d'élaborer et d'appliquer des plans de gestion pour ces aires.

3.2.2 Les Parties s'efforcent d'assurer une protection spéciale aux zones humides qui répondent aux critères d'importance internationale acceptés au niveau international.

3.2.3 Les Parties s'efforcent d'utiliser de manière rationnelle et durable toutes les zones humides de leur territoire. Elles s'efforcent en particulier d'éviter la dégradation et la perte d'habitats abritant des populations figurant au tableau 1, par l'adoption de réglementations, normes et mesures de contrôle appropriées. Elles s'efforcent notamment de:

a) faire en sorte que soient en place des mesures réglementaires adéquates, conformes à toute norme internationalement acceptée, portant sur l'utilisation des produits chimiques à usage agricole, des procédures de lutte contre les ravageurs et le rejet des eaux usées, et ayant pour objet de réduire au minimum les impacts défavorables de ces pratiques sur les populations figurant au tableau 1;

b) préparer et diffuser de la documentation dans les langues appropriées décrivant les réglementations, les normes et les mesures de contrôle correspondantes en vigueur et leurs avantages pour la population et la vie sauvage.

3.2.4 Les Parties s'efforcent d'élaborer des stratégies fondées sur les écosystèmes pour la conservation des habitats de toutes les populations figurant au tableau 1, y compris les habitats des populations qui sont dispersées.

3.3 Réhabilitation et restauration

Chaque fois que cela est possible et approprié, les Parties s'efforcent de réhabiliter et de restaurer les zones qui étaient précédemment importantes pour les populations figurant au tableau 1.

4. Gestion des activités humaines

4.1 Chasse

4.1.1 Les Parties coopèrent pour faire en sorte que leur législation sur la chasse mette en oeuvre le principe de l'utilisation durable comme le prévoit le présent Plan d'action, en tenant compte de la totalité de l'aire de répartition géographique des populations d'oiseaux d'eau concernées et des caractéristiques de leur cycle biologique.

4.1.2 Le secrétariat de l'Accord est tenu informé par les Parties de leur législation sur la chasse des populations figurant au tableau 1.

4.1.3 Les Parties coopèrent afin de développer un système fiable et harmonisé pour la collecte de données sur les prélèvements afin d'évaluer le prélèvement annuel effectué sur les populations figurant au tableau 1. Elles fournissent au secrétariat de l'Accord des estimations sur la totalité des prélèvements annuels pour chaque population lorsque ces renseignements sont disponibles.

4.1.4 Les Parties s'efforcent de supprimer l'utilisation de la grenaille de plomb de chasse dans les zones humides pour l'an 2000.

4.1.5 Les Parties élaborent et appliquent des mesures pour réduire et, dans la mesure du possible, éliminer l'utilisation d'appâts empoisonnés.

4.1.6 Les Parties élaborent et appliquent des mesures pour réduire et, dans la mesure du possible, éliminer les prélèvements illégaux.

4.1.7 Lorsque cela est approprié, les Parties encouragent les chasseurs, aux niveaux local, national et international, à former leurs propres associations ou organisations, afin de coordonner leurs activités et mettre en oeuvre le concept d'utilisation durable.

4.1.8 Les Parties encouragent, lorsque cela est approprié, l'institution d'un examen d'aptitude obligatoire pour les chasseurs, comprenant, entre autres, l'identification des oiseaux.

4.2 Ecotourisme

4.2.1 Sauf s'il s'agit de zones centrales d'aires protégées, les Parties encouragent, lorsque cela est approprié, l'élaboration de programmes de coopération entre tous les intéressés pour développer un écotourisme adapté et approprié dans les zones humides où sont concentrées des populations figurant au tableau 1.

4.2.2 Les Parties, en coopération avec les organisations internationales compétentes, s'efforcent d'évaluer les coûts, les avantages et les autres conséquences pouvant découler de l'écotourisme dans des zones humides comportant des concentrations de populations figurant au tableau 1 choisies à cet effet. Elles communiquent le résultat de toute évaluation ainsi entreprise au secrétariat de l'Accord.

4.3 Autres activités humaines

4.3.1 Les Parties évaluent l'impact des projets qui sont susceptibles de créer des conflits entre les populations figurant au tableau 1 qui se trouvent dans les aires mentionnées au paragraphe 3.2 ci-dessus et les intérêts humains, et font en sorte que les résultats de ces évaluations soient mis à la disposition du public.

4.3.2 Les Parties s'efforcent de réunir des informations sur les différents dommages causés, notamment aux cultures, par des populations figurant au tableau 1 et transmettent un rapport sur les résultats obtenus au secrétariat de l'Accord.

4.3.3 Les Parties coopèrent afin d'identifier les techniques appropriées pour réduire à un niveau minimal ou atténuer les effets des dommages causés, notamment aux cultures, par les populations figurant au tableau 1, en faisant appel à l'expérience acquise ailleurs dans le monde.

4.3.4 Les Parties coopèrent afin d'élaborer des plans d'action par espèce pour les populations qui causent des dommages significatifs, en particulier aux cultures. Le secrétariat de l'Accord coordonne l'élaboration et l'harmonisation de ces plans.

4.3.5 Les Parties, dans la mesure du possible, encouragent l'application de normes environnementales élevées dans la planification et la construction d'équipements en vue de réduire à un niveau minimal l'impact de ceux-ci sur les populations figurant au tableau 1. Elles devraient envisager les mesures à prendre pour réduire à un niveau minimal l'impact des équipements déjà existants lorsqu'il devient évident que ceux-ci ont un impact défavorable sur les populations concernées.

4.3.6 Au cas où les perturbations humaines menacent l'état de conservation des populations d'oiseaux d'eau figurant au tableau 1, les Parties s'efforcent de prendre des mesures pour réduire la menace. Les mesures appropriées pourraient comporter, entre autres, à l'intérieur de zones protégées, la création de zones libres de toute perturbation et dont l'accès serait interdit au public.

5. Recherche et surveillance continue

5.1 Les Parties s'efforcent d'effectuer des enquêtes de terrain dans des zones peu connues dans lesquelles pourraient se trouver des concentrations importantes de populations figurant au tableau 1. Les résultats de ces enquêtes sont largement diffusés.

5.2 Les Parties s'efforcent d'effectuer régulièrement des suivis des populations figurant au tableau 1. Les résultats de ces suivis sont publiés ou adressés aux organisations internationales appropriées afin de permettre l'examen de l'état et des tendances des populations.

5.3 Les Parties coopèrent en vue d'améliorer l'évaluation des tendances des populations d'oiseaux en tant que critère indicatif de l'état de ces populations.

5.4 Les Parties coopèrent en vue de déterminer les itinéraires de migration de toutes les populations figurant au tableau 1, en utilisant les connaissances disponibles sur les répartitions de ces populations en périodes de reproduction et en dehors de ces périodes, ainsi que sur les résultats de dénombrements, et en participant à des programmes coordonnés de baguage.

5.5 Les Parties s'efforcent d'entreprendre et de soutenir des projets conjoints de recherche sur l'écologie et la dynamique des populations figurant au tableau 1 et sur leurs habitats, en vue de déterminer leurs besoins spécifiques, ainsi que les techniques les plus appropriées pour leur conservation et leur gestion.

5.6 Les Parties s'efforcent de réaliser des études sur les effets de la disparition et de la dégradation des zones humides ainsi que des perturbations sur la capacité d'accueil des zones humides utilisées par les populations figurant au tableau 1, ainsi que sur les habitudes (patrons) de migration de ces populations.

5.7 Les Parties s'efforcent de réaliser des études sur l'impact de la chasse et du commerce sur les populations figurant au tableau 1 et sur l'importance de ces formes d'utilisation pour l'économie locale et nationale.

5.8 Les Parties s'efforcent de coopérer avec les organisations internationales compétentes et d'accorder leur appui à des projets de recherche et de surveillance continue.

6. Education et information

6.1 Les Parties, lorsque cela s'avère necessaire, mettent en place des programmes de formation pour faire en sorte que le personnel chargé de l'application du Plan d'action ait des connaissances suffisantes pour l'appliquer efficacement.

6.2 Les Parties coopèrent entre elles et avec le secrétariat de l'Accord afin d'élaborer des programmes de formation et d'échanger la documentation disponible.

6.3 Les Parties s'efforcent d'élaborer des programmes, des documents et des mécanismes d'information pour mieux faire prendre conscience au public en général des objectifs, des dispositions et du contenu du Plan d'action. A cet égard, une attention particulière doit être accordée aux personnes vivant à l'intérieur et autour des zones humides importantes, aux utilisateurs de ces zones (chasseurs, pêcheurs, touristes, etc.), aux autorités locales et aux autres décideurs.

6.4 Les Parties s'efforcent de lancer des campagnes spécifiques de sensibilisation du public pour la conservation des populations figurant au tableau 1.

7. Mesures d'application

7.1 Lorsqu'elles appliquent ce Plan d'action, les Parties donnent la priorité, lorsque cela est approprié, aux populations figurant à la colonne A du tableau 1.

7.2 Lorsque plusieurs populations de la même espèce figurant au tableau 1 se trouvent sur le territoire d'une Partie, cette Partie applique les mesures de conservation appropriées à la population ou aux populations qui ont l'état de conservation le moins favorable.

7.3 Le secrétariat de l'Accord, en coordination avec le comité technique et avec l'assistance d'experts d'Etats de l'aire de répartition, coordonne l'élaboration de lignes directrices de conservation, conformément à l'article IV (4) de l'Accord, pour aider les Parties dans l'application du Plan d'action. Le secrétariat de l'Accord fait en sorte, lorsque cela s'avère possible, d'assurer la cohérence de ces lignes directrices avec celles approuvées aux termes d'autres instruments internationaux. Les lignes directrices de conservation visent à introduire le principe d'utilisation durable. Elles portent, entre autres, sur:

a) les plans d'action par espèce;

b) les mesures d'urgence;

c) la préparation des inventaires de sites et des méthodes de gestion des habitats;

d) les pratiques de chasse;

e) le commerce des oiseaux d'eau;

f) le tourisme;

g) les mesures de réduction des dommages aux récoltes;

h) un protocole de surveillance des oiseaux d'eau.

7.4 En coordination avec le comité technique et les Parties, le secrétariat de l'Accord prépare une série d'études internationales nécessaires pour l'application de ce Plan d'action, notamment sur:

a) l'état des populations et leurs tendances;

b) les lacunes dans les renseignements provenant d'enquêtes de terrain;

c) les réseaux de sites utilisés par chaque population, y compris l'examen du statut de protection de chaque site ainsi que les mesures de gestion prises dans chaque cas;

d) les législations relatives aux espèces figurant dans l'annexe 2 du présent Accord, applicables à la chasse et au commerce dans chaque pays;

e) le stade de préparation et de mise en oeuvre des plans d'action par espèce;

f) les projets de rétablissement;

g) l'état des espèces d'oiseaux d'eau non indigènes introduites et de leurs hybrides.

7.5 Le secrétariat de l'Accord fait son possible pour que les études mentionnées au paragraphe 7.4 ci-dessus soient mises en oeuvre à des intervalles ne dépassant pas trois ans.

7.6 Le comité technique évalue les lignes directrices et les études préparées aux termes des paragraphes 7.3 et 7.4 et prépare des projets de recommandations et de résolutions relatifs à leur élaboration, contenu et application qui seront soumis aux sessions de la Réunion des Parties.

7.7 Le secrétariat de l'Accord procède régulièrement à l'examen de mécanismes susceptibles de fournir des ressources additionnelles (crédits et assistance technique) pour la mise en oeuvre du Plan d'action, et soumet un rapport à ce sujet à la Réunion des Parties lors de chacune de ses sessions ordinaires.


Tableau 1

STATUT DES POPULATIONS D'OISEAUX D'EAU MIGRATEURS

CLE POUR LES TITRES DE COLONNES

La clé suivante du Tableau 1 est une base pour l'application du Plan d'action.

Colonne A

Catégorie 1: a) espèces qui sont citées dans l'Annexe 1 de la Convention;

b) espèces qui figurent parmi les espèces menacées dans la Liste Rouge de 1994 des Animaux Menacés de l'UICN (Groombridge 1993); ou

c) populations comptant moins d'environ 10.000 individus.

Catégorie 2: populations comptant entre environ 10.000 et environ 25.000 individus.

Catégorie 3: populations comptant entre environ 25.000 et environ 100.000 individus et considérées comme menacées en raison d'une:

a) concentration sur un petit nombre de sites à un stade quelconque de leur cycle annuel;

b) dépendance à l'égard d'un type d'habitat qui est gravement menacé;

c) manifestation d'un déclin significatif à long terme; ou

d) manifestation de fluctuations extrêmes dans l'importance ou la tendance de leur population.

Pour les espèces inscrites dans les catégories 2 et 3 ci-dessus, voir le paragraphe 2.1.1. de la présente annexe.

Colonne B

Catégorie 1: Populations comptant entre environ 25.000 et environ 100.000 individus et qui ne remplissent pas les critères de la colonne A ci-dessus.

Catégorie 2: Populations comptant plus d'environ 100.000 individus et considérées comme nécessitant une attention spéciale en raison d'une: a) concentration sur un petit nombre de sites à un stade quelconque de leur cycle annuel; b) dépendance à l'égard d'un type d'habitat qui est gravement menacé; c) manifestation d'un déclin significatif à long terme; ou d) manifestation de grandes fluctuations dans l'importance ou la tendance de leur population.

Colonne C

Catégorie 1: Populations comptant plus d'environ 100.000 individus, susceptibles de bénéficier, dans une large mesure, d'une coopération internationale et qui ne remplissent pas les critères des colonnes A ou B ci-dessus.

REVISION DU TABLEAU 1

Le présent tableau sera:

a) passé en revue régulièrement par le comité technique conformément à l'Article VII, paragraphe 3b) du présent Accord; et

b) amendé, si nécessaire, par la Réunion des Parties conformément à l'article VI, paragraphe 9d) du présent Accord à la lumière des conclusions de cet examen.

CLES POUR LES ABREVIATIONS ET SYMBOLES

rep: population reproductrice

hiv: population hivernante

N: Nord

E: Est

S: Sud

O: Ouest

NE: Nord Est

NO: Nord Ouest

SE: Sud Est

SO: Sud Ouest

NOTES

1. Les données relatives aux populations utilisées dans le Tableau 1 correspondent, dans la mesure du possible, au nombre d'individus de la population reproductrice potentielle, dans la zone de l'Accord. L'état de conservation est établi à partir des meilleures estimations de populations disponibles et publiées.

2. Les abréviations (rep) ou (hiv) utilisées dans le tableau permettent uniquement d'identifier les populations. Elles n'indiquent pas de restrictions saisonnières aux actions menées au regard de ces populations conformément à cet Accord et au Plan d'Action.


 ABC
Mycteria ibis   
Toute la population 1 
Ciconia nigra   
Afrique O/Europe O1c  
Europe centrale/E (rep)2  
Ciconia episcopus   
Afrique tropicale (C. e. microscelis) 1 
Ciconia ciconia   
Afrique S (C. c. ciconia)1c  
Afrique NO/Europe O (rep) (C. c. ciconia)3b  
Europe centrale/E (rep) (C. c. ciconia) 2c 
Asie O (rep) (C. c. ciconia)3b  
Plegadis falcinellus   
Afrique subsaharienne (P. f. falcinellus)  11
Afrique O/Europe (P. f. falcinellus) 1 
Afrique E/Asie SO (P. f. falcinellus)2*  
Geronticus eremita   
Maroc1a  
Asie SO1a  
Threskiornis aethiopicus   
Afrique subsaharienne (T. a. aethiopicus)  1
Iraq/Iran (T. a. aethiopicus)1c  
Platalea leucorodia   
Atlantique E (P. l. leucorodia)1c  
Europe centrale/SE (rep) (P. l. leucorodia)2  
Mer Rouge (P. l. archeri)1c  
Asie SO/S (hiv) (P. l. major)2  
Platalea alba   
Toute la population2*  
Dendrocygna bicolor   
Afrique  1
Dendrocygna viduata   
Afrique  1
Thalassornis leuconotus   
Afrique E/S (T. l. leuconotus)2*  
Afrique O (T. l. leuconotus)1c  
Oxyura leucocephala   
Méditerranée O1a  
Mediterranée E/Asie O1a  
Cygnus olor   
Europe NO 2d 
Mer Noire (hiv)2  
Mer Caspienne (hiv) 2a & 2d 
Cygnus cygnus   
Islande (rep)2  
Europe NO (hiv) 1 
Mer Noire (hiv)2  
Asie O (hiv)21  
Cygnus columbianus   
Europe (hiv) (C. c. bewickii)2  
Mer Caspienne (hiv) (C. c. bewickii)1c  
Anser brachyrhynchus   
Islande (rep) 2a 
Svalbard (rep) 1 
Anser fabalis   
Taïga O (rep) (A. f. fabalis) 1 
Toundra O (rep) (A. f. rossicus)  1
Anser albifrons   
Europe NO (hiv) (A. a. albifrons)  1
Europe centrale (hiv) (A. a. albifrons) 2c 
Mer Noire (hiv) (A. a. albifrons)  1
Mer Caspienne (hiv) (A. a. albifrons)2  
Groenland (rep) (A. a. flavirostris)3a*  
Anser erythropus   
Mer Noire/Mer Caspienne (hiv)1b  
Anser anser   
Islande (rep) (A. a. anser) 1 
Europe N/Méditerranée O (A. a. anser)  1
Europe centrale/Afrique N (A. a. anser)2*  
Mer Noire (hiv) (A. a. anser) 1 
Sibérie O/Mer Caspienne (A. a. anser) 1 
Branta leucopsis   
Groenland (rep) 1 
Svalbard (rep)2  
Russie (rep)  1
Branta bernicla   
Sibérie (rep) (B. b. bernicla) 2b 
Svalbard (rep) (B. b. hrota)1c  
Irlande (hiv) (B. b. hrota)2  
Branta ruficollis   
Toute la population1b  
Alopochen aegyptiacus   
Toute la population  11
Tadorna ferruginea   
Méditerranée O1c  
Méditerranée E/Mer Noire2  
Asie SO 1 
Tadorna cana   
Toute la population 1 
Tadorna tadorna   
Europe NO 2a 
Méditerranée O2  
Mer Noire 1 
Mer Caspienne 1 
Plectropterus gambensis   
Afrique O (P. g. gambensis)  1
Afrique S (P. g. niger) 1 
Sarkidiornis melanotos   
Afrique (S. m. melanotos)  11
Nettapus auritus   
Afrique O1c  
Afrique S/E  11
Anas penelope   
Europe NO (hiv)  1
Mer Noire/Méditerranée (hiv) 2c 
Asie SO (hiv) 2c 
Anas strepera   
Europe NO (hiv) (A. s. strepera) 1 
Mer Noire/Méditerranée (hiv) (A. s. strepera) 1 
Asie SO (hiv) (A. s. strepera)  1
Anas crecca   
Europe NO (hiv) (A. c. crecca)  1
Mer Noire/Méditerranée (hiv) (A. c. crecca)  1
Asie SO (hiv) (A. c. crecca) 2c 
Anas capensis   
Toute la population  11
Anas platyrhynchos   
Europe NO (hiv) (A. p. platyrhynchos)  1
Mer Noire/Méditerranée (hiv) (A. p. platyrhynchos) 2c 
Asie SO (hiv) (A. p. platyrhynchos)  1
Anas undulata   
Afrique S (A. u. undulata) 1 
Anas acuta   
Afrique O (hiv)  1
Europe NO (hiv) 1 
Mer Noire/Méditerranée (hiv) 2c 
Asie SO/Afrique E (hiv)  1
Anas erythrorhyncha   
Afrique S/E  1
Anas hottentota   
Afrique O1c1  
Afrique S/E  11
Anas querquedula   
Afrique O (hiv)  1
Afrique E/Asie (hiv)  1
Anas clypeata   
Europe NO (hiv) 1 
Méditerranée O (hiv) 2a 
Mer Noire/Méditerranée (hiv)  1
Asie SO (hiv)  1
Marmaronetta angustirostris   
Méditerranée O1b  
Méditerranée E1b  
Asie SO1b  
Netta rufina   
Europe centrale/SO2*  
Europe SE3c  
Asie SO  1
Netta erythrophthalma   
Afrique S/E (N. e. brunnea)  11
Aythya ferina   
Europe NO (hiv) 2c 
Mer Noire/Méditerranée (hiv) 2c 
Asie SO (hiv) 2c1 
Aythya nyroca   
Afrique (hiv)1c  
Europe (hiv)3c  
Asie SO 1c  
Aythya fuligula   
Europe NO (hiv)  1
Mer Noire/Méditerranée (hiv)  1
Asie SO (hiv)  1
Aythya marila   
Atlantique E (hiv) (A. m. marila)  1
Mer Noire/Mer Caspienne (hiv) (A. m. marila) 1 
Somateria mollissima   
Europe (S. m. mollissima)  1
Somateria spectabilis   
Europe NE  1
Polysticta stelleri   
Europe NE (hiv)2  
Clangula hyemalis   
Islande/Groenland (rep) 2c 
Europe NO (hiv)  1
Mer Caspienne (hiv)1c  
Melanitta nigra   
Europe NO (hiv) (M. n. nigra) 2a 
Melanitta fusca   
Europe NO (hiv) (M. f. fusca) 2a 
Mer Noire/Mer Caspienne (hiv) (M. f. fusca)1c  
Bucephala clangula   
Europe NO (hiv) (B. c. clangula)  1
Mer Noire/Méditerranée (hiv) (B. c. clangula)2*  
Mer Caspienne (hiv) (B. c. clangula)2  
Mergellus albellus   
Europe NO (hiv)3a  
Mer Noire/Méditerranée (hiv) 1 
Asie SO (hiv) 1 
Mergus serrator   
Europe NO (hiv) (M. s. serrator)  1
Mer Noire/Méditerranée (hiv) (M. s. serrator) 1 
Asie SO (hiv) (M. s. serrator)1c  
Mergus merganser   
Europe NO (hiv) (M. m. merganser)  1
Mer Noire/Méditerranée (hiv) (M. m. merganser)1c  
Asie SO (hiv) (M. m. merganser)2  

Etat de conservation de population inconnu. Etat de conservation estimé.

*: voir paragraphe 2.1.1

De Overeenkomst is ondertekend voor de volgende Staten:

de Bondsrepubliek Duitsland115 augustus 1996
het Koninkrijk der Nederlanden15 augustus 1996
Ierland127 augustus 1996
het Verenigd Koninkrijk van Groot-Brittannië en Noord-Ierland 23 september 1996
Zwitserland115 oktober 1996

D. PARLEMENT

De Overeenkomst behoeft ingevolge artikel 7, onderdeel b, van de Rijkswet goedkeuring en bekendmaking verdragen niet de goedkeuring van de Staten-Generaal alvorens in werking te kunnen treden.

E. BEKRACHTIGING

De mogelijkheid van bekrachtiging van de Overeenkomst is voorzien in artikel XIII, vierde lid.

G. INWERKINGTREDING

De bepalingen van de Overeenkomst zullen ingevolge artikel XIV, eerste lid, in werking treden op de eerste dag van de derde maand nadat zij door ten minste veertien Staten die deel uitmaken van het verspreidingsgebied of organisaties voor regionale economische integratie, waaronder ten minste zeven uit Afrika en zeven uit Eurazië, is ondertekend zonder voorbehoud van bekrachtiging, aanvaarding of goedkeuring, of deze hun akten van bekrachtiging, aanvaarding of goedkeuring, overeenkomstig artikel XIII van deze Overeenkomst, hebben nedergelegd.

J. GEGEVENS

Van het op 23 juni 1979 te Bonn tot stand gekomen Verdrag inzake de bescherming van trekkende wilde diersoorten, naar welk Verdrag onder meer wordt verwezen in de preambule tot de Overeenkomst, zijn de Engelse en de Franse tekst geplaatst in Trb. 1980, 145 en de vertaling in Trb. 1981, 6; zie ook, laatstelijk, Trb. 1989, 163.

Van het op 5 juni 1992 te Rio de Janeiro tot stand gekomen Verdrag inzake biologische diversiteit, naar welk Verdrag onder meer wordt verwezen in de preambule tot de Overeenkomst, zijn de Engelse en de Franse tekst geplaatst in Trb. 1992, 164 en de vertaling in Trb. 1993, 54; zie ook, laatstelijk Trb. 1996, 86.

Van de op 2 februari 1971 te Ramsar tot stand gekomen Overeenkomst inzake watergebieden van internationale betekenis, in het bijzonder als verblijfplaats voor watervogels, naar welk Verdrag onder meer eveneens wordt verwezen in de preambule tot de onderhavige Overeenkomst, zijn de Engelse en de Franse tekst, alsmede de vertaling, geplaatst in Trb. 1975, 84; zie ook, laatstelijk, Trb. 1996, 253.

Van het op 19 september 1979 te Bern tot stand gekomen Verdrag inzake het behoud van wilde dieren en planten en hun natuurlijk milieu in Europa, naar welk Verdrag wordt verwezen in artikel IX van de onderhavige Overeenkomst, is de tekst geplaatst in Trb. 1979, 175 en de vertaling in Trb. 1980, 60; zie ook, laatstelijk, Trb. 1996, 77.

Van de op 3 maart 1973 te Washington tot stand gekomen Overeenkomst inzake de internationale handel in bedreigde in het wild levende dier- en plantesoorten, naar welke Overeenkomst eveneens wordt verwezen in artikel IX van de onderhavige Overeenkomst, zijn de Engelse en de Franse tekst, alsmede de vertaling, geplaatst in Trb. 1975, 23; zie ook laatstelijk, Trb. 1995, 63.

Het Permanent Hof van Arbitrage, welk Hof wordt genoemd in artikel XII van de Overeenkomst is ingesteld bij het op 18 juli 1899 te 's-Gravenhage tot stand gekomen en op 18 oktober 1907 eveneens te 's-Gravenhage herziene Verdrag voor de vreedzame beslechting van internationale geschillen. De tekst van het herziene Verdrag is geplaatst in Trb. 1963, 158; zie ook, laatstelijk, Trb. 1981, 96.

Uitgegeven de achttiende oktober 1996

De Minister van Buitenlandse Zaken,

H. A. F. M. O. VAN MIERLO


XNoot
1

Onder voorbehoud van bekrachtiging

XNoot
1

De Arabische en de Russische tekst zijn niet afgedrukt.